Chine: saisie de centaines de milliers de tonnes de viandes périmées, dont certaines depuis plus de 40 ans

26 juin 2015 Mis à jour: 25 octobre 2015

 

Les ventes de la plus grande chaîne américaine de hamburgers sont toujours en baisse. McDonald’s Corp. affirme que ses ventes ont diminué à travers le monde, en partie à cause d’une plus grande concurrence, mais également d’un enthousiasme modéré des consommateurs pour la marque. Une situation que la marque emblématique de fast food a l’intention de corriger le plus rapidement possible.

Ce qui est un peu moins bien compris, c’est le rôle que la Chine a joué dans la baisse de la vente de produits emblématiques de la marque: ses frites, Big Mac, Royal Cheese et nuggets de poulet.

Les ventes ont en effet diminué de 3,3% en Chine et au Japon, et le nombre de clients a baissé de 4,7%, selon un classement récent publié par McDonald’s. Cette baisse a eu lieue après le scandale de la viande avariée l’année dernière, laissant ses restaurants sans bœuf ni poulet pendant une période prolongée. Un fournisseur de Shanghai, la filiale de la société américaine OSI Group Inc., avait été reconnu coupable pour avoir distribué de la viande périmée.

100.000 tonnes de viandes congelées périmées ont été saisies, dont certaines étaient périmées depuis 40 ans

Cette situation a provoqué de fortes inquiétudes chez les consommateurs qui avaient déjà été sensibilisés plusieurs fois sur la mauvaise qualité des aliments en Chine. Maintenant, même le restaurant occidental préféré des Chinois n’est plus à l’abri.

Nouveau scandale alimentaire en Chine: saisie de millions de tonnes de viande périmées

Mais la situation ne va sûrement pas s’améliorer, car mercredi 24 juin, des nouvelles révélations sur un nouveau scandale impliquant toute la chaîne d’approvisionnement de viande en Chine, ont éclaté en Chine.

Les autorités chinoises ont annoncé la saisie de plus de 100.000 tonnes de viandes congelées périmées, dont certaines étaient périmées depuis plus de 40 ans. Les enquêteurs ont trouvé des dates d’expiration remontant aux années 1970.

La viande, d’une valeur de 430 millions d’euros était transportée par des contrebandiers, apparemment en provenance du Vietnam, en passant par Hong Kong en direction de la Chine, où elle aurait été vendue à la population locale sur des marchés de gros.

LIRE AUSSI

Selon la télévision d’État chinoise CCTV, parmi les marchandises saisies, on retrouve des pattes de poulet, du bœuf, du porc. Ces viandes auraient été traitées avec des produits chimiques et à l’eau de Javel, afin qu’ils semblent frais. Selon ces informations, une partie de la viande avait été transportée dans des camions non réfrigérés, provoquant un pourrissement partiel de la chair d’où émanait une forte odeur.

McDonald’s a reconnu dans un document que les questions de qualité des aliments vis à vis de ses fournisseurs avaient impacté négativement ses résultats en Chine, au Japon et sur « certains autres marchés. »

Les enquêteurs ont trouvé des dates d’expiration de viande remontant aux années 1970.

« Nous avons changé rapidement la source des approvisionnements auprès d’autres fournisseurs et lancé des plans de relance agressifs pour restaurer la confiance des consommateurs » déclarait McDonald’s dans ce même rapport.

La nouvelle stratégie de McDonald’s en Asie-Pacifique

Le 25 juin, un représentant de McDonald’s a déclaré au Wall Street Journal que la société était à la recherche d’un acheteur pour ses 413 magasins de Taïwan, et qu’il envisageait d’étendre ses activités de franchise en Chine.

Ce changement cadre parfaitement avec la stratégie annoncée par la société, de diminuer le fonctionnement de ses magasins corporatifs et d’augmenter le nombre de franchises – les magasins franchisés ont en effet obtenu de meilleurs résultats au cours des dernières années. C’est pourquoi la société souhaiterait transférer les licences de ces magasins vers des sociétés étrangères affiliées.

Le PDG de McDonald’s Steve Easterbrook avait annoncé début mai un plan pour « façonner l’avenir de McDonald’s en tant que société de hamburger moderne et progressiste ».

En plus d’élargir le nombre de franchises au-delà des 80% de la marque actuelle, McDonald’s a compris qu’il avait besoin de mettre en avant son expérience client, de mieux communiquer sur ses valeurs et d’offrir des options de menu plus personnalisées.

Dans la région Asie-Pacifique en particulier, McDonald’s a axé ses magasins sur  une nouvelle image: 340 magasins ont été entièrement rénovés en 2014,  70% la façade extérieure et 60% le confort intérieur.

McDonald’s exploite 36.000 restaurants, et sert 69 millions de clients dans plus de 100 pays chaque jour.

Plus de 650 magasins ont également été ouverts dans la région, 227 spécialement en Chine.

Globalement, l’entreprise affirme qu’elle veut renforcer de l’attractivité de ses produits de base, changer les perceptions alimentaires de ses clients en améliorant et en mettant en valeur la qualité de ses ingrédients, le dialogue avec la clientèle, et une offre de commandes personnalisables.

McDonald’s exploite 36.000 restaurants, et sert 69 millions de clients dans plus de 100 pays chaque jour. La plupart du détail des réformes de la société ne sont pas encore rendus publics. Nous ne pouvons que regarder et attendre de voir comment le « vieux roi du burger à emporter » va entrer dans cette nouvelle ère moderne, et comment il va gérer la qualité et la perception de ses produits dans une région où les habitants se méfient énormément du « Made in China ».

 

Article original : Latest Scary Meat Scandal in China a Reminder of Supply Woes That Hit McDonald’s

RECOMMANDÉ