La Chine prévoit l’effondrement du régime nord-coréen plutôt qu’une guerre

8 mai 2017 Mis à jour: 10 mai 2017

Le régime chinois pourrait se préparer à faire face à une vague de transfuges et demandeurs d’asile nord-coréens. Le Korea Times a publié une lettre qui serait émise par les autorités chinoises, visant à recruter du personnel aux postes liés à la sécurité, à sa frontière avec la Corée du Nord.

La lettre énumère les recrutements exigés dans les domaines de la sécurité des frontières, de la sécurité publique, du commerce, des douanes et de quarantaine, en annonçant que les interprètes coréen-chinois sont recrutés « d’urgence » dans la région frontalière.

Cette lettre a été initialement publiée le 27 avril par le journal The Oriental Daily basé à Hong Kong.

Bien que le contenu et les raison de l’émission de la lettre ne soient pas clairement indiqués, la date de sa parution coïncide avec l’augmentation des tensions autour de la Corée du Nord et des efforts des États-Unis et de la Chine de mettre fin au programme d’armement nucléaire de cette dictature isolée.

Alors que le régime chinois a toujours soutenu la dictature nord-coréenne, leurs relations sont aujourd’hui bien complexes. Les dirigeants de la Corée du Nord ont été traditionnellement soutenus en Chine par les membres de la faction de Jiang Zemin, ancien chef du Parti communiste chinois, qui est opposée au dirigeant actuel Xi Jinping.

Un soldat nord-coréen sur un poste de garde près de la ville frontalière nord-coréenne de Sinuiju, le 11 septembre 2016. (GREG BAKER / AFP / Getty Images)

Lorsque Xi Jinping a rencontré le président américain Donald Trump en Floride les 6 et 7 avril derniers, la Corée du Nord était parmi les sujets clés, et les deux dirigeants ont annoncé qu’ils étaient contents des résultats de leurs discussions.

Par la suite, les États-Unis ont envoyé dans la région un groupe aéronaval dirigé par le porte-avions Carl Vinson, alors que des rapports sud-coréens indiquaient que la Chine avait envoyé 150 000 soldats à la frontière nord-coréenne. Bien que la Chine ait démenti cette information, une telle mesure correspondrait à sa possible réaction à l’effondrement probable de son voisin communiste dérangeant.

Parmi les principales préoccupations de la Chine en cas d’un tel effondrement, serait une immigration massive de réfugiés nord-coréens qui traverseraient la frontière. Si l’information au sujet de la récente lettre se confirme, cela correspondrait également à un tel scénario.

Le fait que la Chine fasse attention au recrutement des interprètes, des agents de sécurité et des douanes – au lieu de mettre l’accent sur ces forces armées – suggère qu’elle prévoit l’effondrement  du régime nord-coréen plutôt qu’une guerre.

Version anglaise : China May Be Preparing for North Korean Exodus

RECOMMANDÉ