La Chine signale que le variant Delta se propage en quelques secondes et que le troisième plus grand port de marchandises du monde est sous tension

Par Julia Ye
6 juillet 2021
Mis à jour: 6 juillet 2021

Des cas de variant « Delta » du Covid-19, qui, selon les autorités, a le temps de transmission le plus court découvert à ce jour, sont récemment apparus à Guangzhou, en Chine. Ce variant peut être transmis par le simple fait de passer à côté d’une personne atteinte du virus, même sans contact physique. Ce rapport met Shenzhen, la ville adjacente à Guangzhou, le troisième plus grand port de marchandises du monde, sous une tension énorme.

Selon le rapport officiel du Parti communiste chinois (PCC) du 21 juin, une transmission du virus Delta de quatrième génération s’est produite en seulement 14 secondes d’un porteur du virus Delta de troisième génération à un porteur du virus Delta de quatrième génération.

Dans les images de surveillance publiées, Huang, porteur du virus Delta de troisième génération, et Lu, porteur du virus Delta de quatrième génération, mangent séparément dans le même restaurant le même jour et entrent dans les mêmes toilettes. Ils se sont croisés dans le couloir d’entrée des toilettes et n’ont passé que 14 secondes dans le même environnement. Il n’y a pas eu de contact physique entre les deux, et l’un des deux ne portait pas de masque.

Selon le rapport, une transmission virale en 14 secondes dans le même environnement est le temps de contact le plus court enregistré jusqu’à présent dans cette pandémie.

Feng Zijian, chercheur au Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies (CDC), a déclaré que les récentes épidémies de virus du PCC à Guangzhou, Shenzhen et Dongguan impliquent toutes le variant Delta.

Le site officiel Weibo de la Commission de la santé de Shenzhen a signalé quatre cas confirmés du virus du PCC les 14, 18 et 21 juin.

Le 22 juin, Chang Juping, directeur adjoint de la Commission municipale de la santé de Shenzhen, a confirmé que les 4 cas concernaient le variant Delta, selon les résultats du séquençage génétique, et que ces cas sont identiques à la séquence génomique du virus des cas importés par le vol international CA868 d’Air China.

Au 20 juin, 38 cas ont été confirmés parmi les passagers du vol CA868 qui sont arrivés à Shenzhen en provenance de Johannesburg, en Afrique du Sud, le 10 juin. Tous sont porteurs du variant Delta du virus du PCC, découvert pour la première fois en Inde.

En raison de cet événement, l’administration de l’aviation civile chinoise a émis un « coupe-trafic » pour le vol CA868 d’Air China (vols de Johannesburg à Shenzhen), suspendant immédiatement ses opérations pendant quatre semaines. Depuis, la ville de Shenzhen a également lancé un test d’acide nucléique pour tous ses habitants.

La propagation rapide du variant Delta a également mis le terminal international de conteneurs de Yantian, troisième port de marchandises au monde après Shanghai et Singapour, sous une pression énorme. Après de nombreux cas asymptomatiques d’infection par le virus du PCC dans le district de Yantian, à Shenzhen, le port de Yantian a été fermé. La fermeture temporaire du port de Yantian est une nouvelle interruption des expéditions mondiales après le blocage du canal de Suez en mars.

Maersk, la plus grande société de transport maritime par conteneurs au monde, a déclaré le 17 juin : « Le blocage du port de Yantian pendant plusieurs semaines a fortement perturbé la chaîne d’approvisionnement mondiale. Le blocage du commerce mondial est omniprésent en raison de la pandémie de Covid-19. »

Les navires en attente de cargaisons à destination de l’Amérique du Nord, de l’Europe et d’autres endroits ont dû accoster en dehors de Shenzhen et de Hong Kong, car il fallait jusqu’à 16 jours pour accoster au port de Yantian.

Le 21 juin, Maersk a déclaré que la densité d’empilement du chantier naval Nansha de Guangzhou, situé à moins de 120 km du port de Yantian, avait atteint son maximum, ajoutant qu’il continuerait à retarder les expéditions de plus de 4 jours au cours de la semaine à venir.

Bien que le port de Yantian ait repris ses activités normales le 24 juin, l’industrie a estimé que les 750 000 conteneurs de 6 mètres accumulés prendraient 82 jours pour être évacués.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ