Une Chinoise expédie son nouveau-né à l’orphelinat dans un sac en plastique

19 août 2017
Mis à jour: 22 novembre 2017

Une Chinoise de 24 ans a été arrêtée par la police après avoir essayé d’expédier à un orphelinat sa petite fille qui venait de naître, enveloppée dans des sacs en plastique.

Le bébé a survécu et la mère fait l’objet d’une enquête pour avoir abandonné sa fille.

Luo, la mère du nouveau-né, vit dans la ville de Fuzhou dans le sud-est de la Chine, à environ 800 km au sud de Shanghai.

Le 9 août dernier, elle a glissé son bébé dans plusieurs sacs en plastique noir et l’a remis à un coursier. Selon CNN, les médias locaux ont rapporté que Luo n’a pas laissé le coursier inspecter le contenu du colis.

Le coursier a pris le colis et a continué sa tournée. Soudainement, il a aperçu que le colis bougeait et faisait du bruit. Il l’a ouvert et a été choqué, découvrant un bébé couvert de sueur. La température ce jour-là était de 37 °C.

Les gens ont entouré la petite fille et ont essayé de l’hydrater en mettant de l’eau sur ses lèvres avec des tampons de coton, comme le montre la vidéo prise par un téléphone portable et diffusée en ligne.

Le bébé a été emmené à l’hôpital du district de Jin’an. Sa vie n’est plus en danger, a déclaré un responsable de l’hôpital à CNN.

« La police a identifié la mère, qui a déclaré qu’elle allait garder le bébé », a poursuivi le responsable.

En Chine, les bébés filles font souvent l’objet d’avortements, sont abandonnées ou même tuées à cause des limites imposées par le régime sur le nombre d’enfants que peuvent avoir les Chinois. La politique de l’enfant unique a été imposée en 1979 par le régime à cause d’une forte croissance de la population résultant de la politique antérieure du même régime communiste qui, pendant de décennies, a encouragé les Chinois à avoir un maximum d’enfants. À partir de 2016, le Comité central du Parti communiste a introduit une politique fixant le nombre maximal d’enfants à deux par famille.

LIRE AUSSI : Nouvelle politique de deux enfants en Chine : le contrôle coercitif de la population continue

Selon la culture chinoise, le fils s’occupe de ses parents âgés et la fille s’occupe des parents de son mari. Le système de sécurité sociale du régime chinois ne couvre qu’un tiers de la main-d’œuvre du pays. La plupart des retraités comptent sur la piété filiale pour assurer leurs vieux jours.

Aussi, si les couples ne peuvent pas payer les pénalités exigées par le gouvernement pour leur troisième enfant, ils sont fortement incités à s’assurer que l’un de leurs deux premiers enfants est un garçon.

Version anglaise : Mother Puts Baby in Plastic Bag, Tries to Mail It to Orphanage

RECOMMANDÉ