Chuck Norris consacre sa vie au rétablissement de son épouse empoisonnée lors d’une IRM

Par Louise Bevan
19 octobre 2019 Mis à jour: 19 octobre 2019

Personne ne frappe comme Chuck Norris. Ses compétences physiques et son jeu charismatique de comédien ont honoré nos écrans de télévision pendant 45 ans, faisant de Norris un nom familier et une icône de la culture populaire.

Alors pourquoi l’expert le plus éminent en arts martiaux a-t-il pris sa retraite ? Il s’avère que les vraies luttes de la vie ont pris le pas sur les luttes à l’écran, et on avait besoin de Norris. Il quitte le cinéma pour se battre pour sa famille.

Le nom de naissance de M. Norris est « Carlos Ray Norris ». Son nom « Chuck » est apparu lorsqu’il a servi dans la Force aérienne des États-Unis, et ce surnom l’accompagnera tout au long de sa carrière. M. Norris a adoré les arts martiaux aussitôt qu’il les a découverts ; il s’est entraîné assidûment avant de remporter un championnat de karaté dans la catégorie poids moyen en 1968.

Sa notoriété apparaît rapidement dans le milieu du karaté. M. Norris ouvre même un studio qui devient un lieu privilégié pour la clientèle des célébrités, dont Steve McQueen, Priscilla Presley et la famille Osmond. Steve McQueen devient un ami et l’encourage à devenir acteur.

M. Norris appréciait le lien entre les arts martiaux et le cinéma. Grâce à son talent exemplaire, il n’a pas tardé à décrocher son premier rôle dans le film Matt Helm règle son comte (The Wrecking Crew) en 1968. Son bon ami, Bruce Lee, l’a ensuite dirigé dans son rôle dans La Fureur du dragon, une comédie culte d’arts martiaux.

Le public de M. Norris s’est accru au cours des années 1980, mais l’industrie cinématographique ne semblait pas lui offrir un avenir à long terme. Il s’est donc plutôt tourné vers la télévision. Un rôle déterminant dans Walker, Texas Ranger a duré huit saisons et a scellé son succès. On peut dire que M. Norris avait trouvé son créneau.

Il a fondé la World Combat League en 2005 et a été le pionnier du « Chun Kuk Do », un style d’arts martiaux hybride basé sur sa propre formation en Tang Soo Do. M. Norris a également pris la plume dans les dernières années de sa carrière en écrivant neuf livres. Deux d’entre eux sont dans la liste des best-sellers du New York Times.

Mais, peu de temps après, des problèmes familiaux ont commencé à empiéter sur ses préoccupations professionnelles. M. Norris a épousé Gena en 1998. Ils ont eu des jumeaux en 2001 mais, une décennie plus tard, Gena a commencé à faire face à des problèmes de santé. On lui a fait passer une imagerie par résonance magnétique (IRM) après avoir détecté des symptômes d’arthrite, et pour réaliser l’examen on lui a fait une injection. Malheureusement, elle a eu une réaction extrêmement néfaste qui l’a mise en état de choc. Gena a dû être hospitalisée et avait besoin de soins infirmiers 24 heures sur 24.

M. Norris n’a pas hésité : il a tout lâché pour être aux côtés de Gena. « Ma vie en ce moment est consacrée à la maintenir en vie », a-t-il exprimé à l’époque. Gena avait de la difficulté à respirer et souffrait également de dysfonctionnement rénal et cérébral. Les frais médicaux ont rapidement dépassé les 2 millions de dollars. Avec le soutien de son mari dévoué, Gena a engagé une poursuite contre l’établissement de santé.

Norris avec sa femme, Gena, et leurs jumeaux Dakota et Danilee (©GettyImages | ROBYN BECK/AFP)

Un métal appelé gadolinium, utilisé lors de l’IRM, serait responsable de la « maladie de dépôt de gadolinium » que Gena a contractée. Depuis le diagnostic, le couple fait campagne pour sensibiliser le public à ce problème. « Pour toutes les personnes qui envisagent de passer une IRM, il faut des mises en garde plus strictes », a dit Gena à la CBS.

La famille Norris est plus que jamais soudée depuis les problèmes de santé de Gena. Gena n’est plus clouée au lit et, depuis qu’elle a retrouvé son autonomie, elle aimerait offrir une voix à ceux qui ont été affectés de la même façon.

Même la pratique de l’art du combat de Norris et son passé rempli de luttes n’auraient pu le préparer à l’adversité qu’il a connue en voyant son épouse souffrir de problèmes de santé. Mais son choix de donner la priorité à sa famille au cours de sa carrière témoigne de l’héroïsme de l’icône. Pour Carlos « Chuck » Norris, la famille passe en premier.

Quel est votre rôle favori interprété par Chuck Norris ? Partagez cet article si vous pensez que les valeurs familiales doivent primer sur tout le reste !

RECOMMANDÉ