Cinq humanitaires dont un employé d’Action contre la Faim, enlevés par un groupe jihadiste au Nigeria

Par Epoch Times avec AFP
1 juillet 2020
Mis à jour: 2 juillet 2020

L’ONG demande la « libération immédiate » de cet homme, kidnappé au mois juin.

D’après un communiqué de l’ONG française Action contre la Faim (ACF), cinq humanitaires, dont un employé de cette organisation, ont été enlevés par des jihadistes présumés dans le nord-est du Nigeria, en proie au conflit contre Boko Haram.

« Notre employé Ishaiku Yakubu (…) a été enlevé par des hommes armés avec quatre autres employés d’organisations humanitaires », a fait savoir l’ONG dans un communiqué publié mardi 30 juin, en appelant à sa « libération immédiate ».

Les humanitaires, qui étaient portés disparus, sont apparus dans une vidéo, vraisemblablement tournée le 21 juin, où ils expliquent qu’ils ont été kidnappés par des combattants affiliés au groupe terroriste État Islamique en Afrique de l’Ouest (Iswap) à différents moments, courant juin.

Une employée d’ACF toujours détenue

Cette faction du groupe jihadiste de Boko Haram a mené des raids réguliers contre les employés d’ONG locales et internationales et avait déjà enlevé six humanitaires l’année dernière, dont une employée d’ACF. Cinq d’entre eux avaient été exécutés et l’employée d’ACF est toujours entre leurs mains.

Plus de 36 000 personnes ont été tuées depuis 2009 dans les violences dans la région et plus de deux millions de personnes ne peuvent toujours pas regagner leur foyer. Les Nations-Unies estiment que près de 7 millions de personnes dépendent de l’aide humanitaire pour survivre dans la région du lac Tchad, région à genoux après 10 ans de conflit contre les groupes jihadistes.

 

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

 

RECOMMANDÉ