Claude de Koh-Lanta annule les cagnottes solidaires à son attention à la suite de sa défaite

Par Léonard Plantain
9 juin 2020
Mis à jour: 9 juin 2020

À la suite de sa défaite dans l’émission Koh-Lanta, l’île des héros diffusée vendredi dernier sur TF1, Claude Dartois a vu naître un élan de solidarité sur Internet. Mais bien qu’il soit touché par autant de soutien, il a préféré faire stopper les dons.

Vendredi dernier, durant l’épreuve des poteaux de Koh-Lanta, l’île des héros, Claude Dartois a perdu face à Naoil Tita, qui a été sacrée vainqueur de la saison 5 en finale et en direct sur TF1.

Naoil Tita, ancienne championne de boxe thaïlandaise, a alors reçu un chèque de 100 000 €, une somme que des téléspectateurs passionnés auraient aimé voir revenir au chauffeur de maître Claude Dartois, recordman de victoires d’épreuve, relate Le Figaro.

Pour le soutenir, certains de ses fans ont alors eu l’idée de créer des cagnottes solidaires en ligne sur Internet, pour tenter d’offrir à Claude Dartois les 100 000 € qu’ils estiment devoir lui revenir.

En découvrant cela, Claude s’est exprimé sur Twitter : « Merci de votre soutien, je ne m’attendais pas à cet élan de solidarité », avant de demander la fermeture de ces cagnottes. « Faites un don aux associations, elles en ont le plus besoin », a-t-il expliqué.

Interrogé par LCI, Claude a ajouté : « Je me suis retrouvé gêné par cette situation. Je ne m’estime pas légitime pour recevoir de l’argent de quelqu’un et j’ai demandé que tout soit fermé et que l’argent soit rendu aux gens qui l’avaient versé. Ne dépensez pas votre argent pour ça, allez boire un verre à ma santé, ce sera très bien », conclut-il.

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ