Cléopâtre jouée par une actrice blanche : des internautes antiracistes sont scandalisés

Par Emmanuelle Bourdy
15 octobre 2020
Mis à jour: 15 octobre 2020

Le choix de l’actrice principale dans le biopic de Cléopâtre crée des remous. En effet, la reine d’Égypte sera incarnée par l’actrice israélienne Gal Gadot. La nouvelle n’a pas réjoui certains internautes, car selon eux, la reine de l’Égypte antique était Noire.

Après avoir incarné Wonder Woman, un film réalisé par Zack Snyder sorti en 2016, l’actrice israélienne Gal Gadot va incarner la reine d’Égypte, Cléopâtre. Dès l’annonce de cette information, le 11 octobre 2020, celle-ci a aussitôt été controversée, ainsi que le relate le magazine Deadline, relayé par le Huffington Post. En effet, certains internautes, convaincus que la reine d’Égypte était Noire, se sont insurgés.

Pour ces mécontents, qui se sont exprimés sur les réseaux sociaux, ce n’est pas la première fois que des actrices blanches sont choisies pour jouer la reine du Nil. Dans Astérix et Obélix, Monica Belucci incarnait déjà Cléopâtre. Avant elle, dans le biopic de 1963, Elizabeth Taylor avait également joué ce rôle. « Hollywood a toujours choisi des actrices blanches américaines pour jouer la reine du Nil. Pour une fois, ils n’auraient pas pu trouver une actrice africaine ? » a exprimé l’écrivain et journaliste James Hall sur Twitter.

Le phénomène du « whitewashing » – qui consiste à faire incarner un personnage de couleur par un acteur blanc – est une pratique fermement pointée du doigt depuis plusieurs années. Certains appellent cette pratique le « blanchiment », elle serait soi-disant plus « vendeuse » à l’écran.

Dans cette affaire en l’occurrence, l’appartenance ethnique de la reine d’Égypte fait polémique depuis plusieurs années. La reine, ayant régné en Égypte de 51 à 30, avait jusque-là été considérée comme ayant des origines européennes. Ainsi que le rapportait un article du Monde, selon des recherches scientifiques menées en 2009, la BBC expliquait alors dans un documentaire que celle qui avait été surnommée « la Grecque », du fait de son appartenance à la dynastie macédonienne des Lagides, avait en réalité des origines africaines. Cette découverte provient de l’étude du corps de la sœur de Cléopâtre, dont le crâne présenterait des caractéristiques physiques propres aux personnes d’origine africaine. Un internaute a affirmé que « Cléopâtre était noire » et que « les recherches scientifiques affirment qu’à minima, sa mère venait d’Afrique ».

D’autres réactions ont fleuri sur les réseaux sociaux. Une internaute a demandé : « Est-ce que vous êtes vraiment sur le point de sélectionner Gal Gadot alors que Lupita est juste là ? » et une autre encore, plus vindicative, a vivement réagi : « C’est presque aussi offensif que lorsque Russel Crowe a joué le rôle d’un soldat romain alors qu’il est né en Nouvelle-Zélande. Il n’a jamais cherché la vengeance pour le meurtre de sa famille, le but d’un combat de gladiateurs pourtant. »

Laeta Kalogridis, la scénariste du film qui a elle-même des origines grecques, a également réagi en tweetant : « Je suis incroyablement contente d’avoir la chance de raconter l’histoire de Cléopâtre […] sans aucun doute la femme gréco-macédonienne la plus célèbre de l’histoire. » Ce à quoi Gal Gadot s’est juste contentée de retweeter le commentaire de la scénariste, sans faire de commentaire.

FOCUS SUR LA CHINE La Chine critiquée pour la confession forcée d’un Taïwanais

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ