Les clients d’un restaurant interviennent lorsqu’ils entendent une mère maltraiter verbalement une jeune fille placée chez elle en famille d’accueil

Par Li Yen
10 septembre 2019 Mis à jour: 10 septembre 2019

Certains parents de familles d’accueil reçoivent des enfants chez eux dans le but de gagner un salaire mensuel versé par le gouvernement : il s’agit d’une triste réalité. Au lieu de dépenser cet argent pour s’occuper des enfants placés chez eux, ils le dépensent pour eux-mêmes ou pour leurs enfants biologiques. C’est ce que faisait une mère de famille d’Arizona, dans le sud des États-Unis.

Dans la vidéo ci-dessous, une mère nommée Angela dîne au Sugar Bowl Ice Cream Parlor de Scottsdale avec son fils biologique, Xavier, et sa fille de famille d’accueil, Emma.

©Wikimedia Commons | Marine 69-71

Angela dorlote Xavier, tandis qu’elle maltraite Emma.

Alors que Xavier a le droit de commander ce qu’il veut, Emma ne reçoit qu’une salade de pommes de terre à environ 2,60 €.

Emma ne peut même pas avoir un sundae glacé, simplement parce qu’elle est une enfant de famille d’accueil.

« Parce que lui c’est mon vrai fils et que toi, tu es mon enfant de famille d’accueil », dit Angela de façon flagrante à Emma. « Je n’ai reçu qu’une certaine somme d’argent du gouvernement, et je ne fais pas de dépenses pour toi. »

De temps en temps, elle menace de remettre Emma dans une autre famille d’accueil si elle n’obéit pas à ses règles.

Elle rappelle à la jeune fille qu’elle n’est qu’une enfant de famille d’accueil. « Techniquement, tu ne fais pas partie de la famille », explique-t-elle froidement.

Quand Emma va aux toilettes, Angela promet sans vergogne à Xavier un iPad s’ils empêchent la jeune fille d’obtenir ce qu’elle veut.

En entendant la conversation de la famille, un client qui n’en peut plus décide qu’il en a assez entendu.

Illustration – Shutterstock | TORWAISTUDIO

Un homme avec une moustache confronte Angela : « Je suis offensé par l’idée que vous receviez de l’argent du gouvernement pour accueillir une enfant et que le dépensiez pour autre chose. »

Il ajoute que son comportement est « répréhensible ».

Après lui avoir dit ce qu’il pensait, il s’apprête à quitter rapidement le restaurant.

Mais avant qu’il ne quitte les lieux, John Quiñones, animateur de l’émission de téléréalité d’ABC « What Would You Do ? », se présente sur les lieux.

Il s’avère qu’Angela, Xavier et Emma sont des acteurs engagés par l’émission de télévision pour reconstituer cette scène comme une expérience sociale afin de tester les clients du restaurant. Toutes leurs réactions ont été filmées par des caméras cachées.

L’homme est content que cela soit faux.

Quant à la raison pour laquelle il s’est exprimé, il explique à M. Quiñones : « Nous vivons dans une société civilisée où nous devons veiller les uns sur les autres. »

La « famille de trois » rejoue plusieurs fois la même scène. À un moment donné, ils s’assoient au comptoir et c’est là que les émotions montent d’un cran ou peut-être de trois.

Un père de famille, assis à côté d’eux, entend l’interaction et se lève, réagissant de la plus belle des façons :

« Excusez-moi, dit-il à la mère, j’espère que ça ne vous dérange pas, mais puis-je lui acheter ce qu’elle veut ? Puis, se tournant vers la jeune fille, il lui dit : « Chérie, tu peux commander ce que tu veux, je te l’offre. »

La mère s’interpose : « Nous suivons un certain budget, et il y a des choses qu’elle peut s’offrir elle-même. »

Ce n’est pas grave, je le lui offre. Vous savez, vous ne devriez pas parler…

– Je ne veux pas que vous vous en mêliez, insiste délicatement la mère.

– Je ne m’en mêle pas, mais je veux juste le lui payer… puis, se tournant vers la petite, il ajoute : « Ce que tu veux, d’accord ma Chérie ? »

Se tournant vers sa tutrice, il s’excuse et elle ajoute : « Elle n’est qu’une enfant en famille d’accueil. »

Je comprends cela.

Avant que l’animateur de télévision fasse son apparition, la mère part un instant, et l’homme en profite pour faire davantage en lui donnant plus d’argent et lui dire que s’il le pouvait, il l’emmènerait chez lui. Et que tout va s’arranger maintenant. Et qu’il est triste de ce qui se passe en ce moment pour elle.

Regardez la réponse incroyablement compatissante du père dans la vidéo ci-dessous.

Tous les enfants méritent un foyer heureux et, en tant que parents, nous avons la responsabilité de créer un foyer où les enfants – qu’ils soient en famille d’accueil ou biologiques – se sentent en sécurité et aimés.

Regardez la vidéo ici :

RECOMMANDÉ