Les clôtures du Capitole américain pourraient être des « substituts » en vue de barricades permanentes, selon les législateurs républicains

Par Gary Du
14 mars 2021
Mis à jour: 15 mars 2021

Cinq sénateurs du GOP (Grand Old Party, surnom donné au Parti républicain), exigent une explication du chef de la police du Capitole par intérim au sujet des clôtures et des mesures de sécurité mises en place au Capitole depuis l’intrusion dans le bâtiment du Capitole le 6 janvier. Ils ont critiqué le maintien de ces mesures et ont demandé une révision immédiate, suggérant que la clôture actuelle pourrait être un « substitut » pour quelque chose de plus permanent.

Dans une lettre adressée à Yogananda Pittman, chef par intérim de la police du Capitole, les législateurs s’interrogent sur la nécessité de la sécurité autour des terrains du Capitole et demandent à Pittman de répondre à leurs questions avant le 19 mars, notamment sur les renseignements dont disposait la police du Capitole avant le 6 janvier et sur la justification de la clôture actuelle.

Les sénateurs ont déclaré que la police du Capitole a, depuis le 6 janvier, « négligé à plusieurs reprises de fournir des renseignements spécifiques et crédibles sur les menaces pour justifier de manière adéquate le dispositif de sécurité actuel du Capitole, qui reste disproportionné par rapport aux renseignements disponibles ».

Des membres de la Garde nationale patrouillent le National Mall à Washington, le 19 janvier 2021. (Stephanie Keith/Getty Images)

La lettre a été signée par les sénateurs James Inhofe (Parti républicain, Oklahoma), Richard Shelby (Parti républicain, Alabama), Marco Rubio (Parti républicain, Floride), Rob Portman (Parti républicain, Ohio) et Roy Blunt (Parti républicain, Missouri).

Les sénateurs ont déclaré : [« Il n’est] absolument pas clair pour nous pourquoi la clôture autour du complexe reste, étant donné l’absence de toute menace spécifique actuelle pour le Capitole et étant donné la capacité de redéployer rapidement la clôture si les circonstances devenaient plus menaçantes. »

« Étrangement, cependant, des indications récentes montrent que les barrières physiques qui entourent actuellement le Capitole ne sont que des substituts en attendant l’installation permanente de barricades similaires dans tout le complexe », ont-ils ajouté.

La police du Capitole n’a pas immédiatement répondu à la demande de commentaires d’Epoch Times concernant cette affirmation.

L’idée d’installer des clôtures permanentes au Capitole suscite depuis longtemps de l’opposition de la part des habitants, des responsables municipaux et des membres du Congrès à Washington, D.C., ont déclaré les législateurs. En outre, les clôtures actuellement installées « envoient un message terrible » aux Américains ainsi qu’aux alliés et aux ennemis des États-Unis, et ne constituent « pas une solution de sécurité à long terme », ont-ils ajouté.

Les sénateurs ont également critiqué la prolongation du déploiement des gardes approuvée par le Pentagone, affirmant que la décision a été prise « sans que la justification ne soit apparemment discutée ». Ils ont affirmé qu’il n’y avait « aucun renseignement spécifique sur la menace sous-jacente et aucune analyse des tâches de la mission ».

Le Pentagone a récemment prolongé le déploiement de la Garde nationale au Capitole de sorte qu’un nombre réduit de 2 280 personnes y restera jusqu’au 23 mai.

« Cette demande coûtera aux contribuables des centaines de millions de dollars et mettra encore plus à l’épreuve la Garde et ses courageux membres », ont déclaré les cinq sénateurs.

Cette lettre a été envoyée un jour seulement après que le président de la commission des forces armées de la Chambre des représentants, Adam Smith (Parti démocrate, Washington), et son homologue républicain, Mike Rogers (Parti républicain, Alabama), ont publié une déclaration commune appelant à une nouvelle réduction des troupes au Capitole.

« Nous sommes profondément troublés par le niveau actuel de sécurité autour du Capitole des États-Unis. Plus de deux mois après l’attaque du 6 janvier, le siège de la démocratie de notre nation reste lourdement protégé par des gardes et entouré d’une clôture d’enceinte », ont déclaré messieurs Smith et Rogers.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ