Coca-Cola forme ses employés à « être moins blancs » : selon un lanceur d’alerte

Par Jack Phillips
24 février 2021
Mis à jour: 26 avril 2021

Les employés de Coca-Cola sont apparemment tenus de suivre une formation sur la manière d’être « moins blancs » pour lutter contre le racisme, selon des photos mises en ligne apparemment par un lanceur d’alerte.

On ne sait pas exactement où les photos ont été prises. Les images montrent une formation intitulée : « Confronter le racisme. Comprendre ce que signifie être Blanc. Contester ce que signifie être raciste. »

« Être moins oppressif, être moins arrogant, être moins certain, être moins sur la défensive, être moins ignorant, être plus humble, écouter, croire, rompre avec l’apathie, rompre avec la solidarité blanche » sont énumérés comme des moyens de devenir « moins blanc », selon les photos. Il n’y a pas de détails sur la façon d’accomplir ces choses.

« Aux États-Unis et dans d’autres pays occidentaux, les Blancs sont socialisés pour se sentir supérieurs par nature parce qu’ils sont Blancs », affirme l’une des diapositives. « Les recherches montrent qu’à l’âge de 3 ou 4 ans, les enfants comprennent qu’il vaut mieux être Blanc. »

La diapositive semble conclure : « Essayez d’être moins blancs. »

Harmeet K. Dhillon, un avocat conservateur, a écrit que les diapositives semblent montrer une « discrimination raciale flagrante » contre les Blancs. La commentatrice politique conservatrice Candace Owens a appelé les employés à engager des poursuites contre la société.

« Si une entreprise envoyait un kit de formation expliquant aux Noirs comment ‘être moins noirs’, le monde imploserait et des poursuites judiciaires suivraient », a-t-elle écrit sur Twitter. « J’espère sincèrement que ces employés poursuivront @CocaCola pour racisme et discrimination flagrants. »

Coca-Cola a publié une déclaration sur son site web à propos des photos et a tenté de prendre ses distances avec le matériel.

« La vidéo et les images attribuées à un programme de formation de Coca-Cola ne font pas partie du programme d’apprentissage de l’entreprise », peut-on lire dans une déclaration de l’entreprise intitulée « Statement on The Coca-Cola Company Diversity, Equity & Inclusion Training » (déclaration sur la formation de l’entreprise Coca-Cola en matière de diversité, d’équité et d’inclusion).

L’entreprise basée à Atlanta ajoute : « La formation mondiale ‘Our Better Together (Notre meilleur ensemble)’ fait partie d’un plan d’apprentissage visant à contribuer à la création d’un lieu de travail inclusif. Elle se compose d’un certain nombre de courtes vignettes, chacune d’une durée de quelques minutes. La formation comprend l’accès à la plateforme d’apprentissage LinkedIn sur une variété de sujets, notamment sur la diversité, l’équité et l’inclusion. La vidéo en question était accessible sur la plateforme d’apprentissage LinkedIn, mais ne faisait pas partie du programme de l’entreprise. Nous continuerons à écouter nos employés et à affiner nos programmes d’apprentissage en fonction des besoins. »

Coca-Cola a confirmé à Newsweek que le cours fait partie de sa formation.

Le 19 février, Karlyn Borysenko, une activiste qui soutient l’interdiction de la théorie critique de la race, a posté les images d’un lanceur d’alerte interne.

Les responsables de Coca-Cola n’ont pas immédiatement répondu à une demande de commentaires d’Epoch Times.

Les diapositives semblent s’inspirer fortement de la théorie raciale critique, une idéologie d’inspiration marxiste qui réinterprète l’histoire comme une lutte entre les Blancs et les autres races, en qualifiant les gens – typiquement les Blancs – d’« oppresseurs » et toutes les autres ethnies d’« opprimés » en raison de la couleur de leur peau. Cette théorie fait écho à la division marxiste de la société basée sur la classe et réimagine la « lutte des classes » basée sur la race, le sexe et l’orientation sexuelle.

Cette théorie s’est glissée dans les écoles publiques, les universités, les lieux de travail et le gouvernement fédéral ces dernières années. Elle a déclenché des avertissements de la part des défenseurs de la liberté d’expression et des conservateurs, l’ancien président Donald Trump ayant publié un décret en 2020 qui a interdit les sessions de formation pour les employés fédéraux basées sur la théorie raciale critique.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ