Colette, ancienne résistante de 92 ans, nommée aux Oscars pour un film-documentaire éponyme

Par Emmanuelle Bourdy
24 avril 2021
Mis à jour: 24 avril 2021

Colette, une femme âgée de 92 ans qui réside à Caen, a perdu son frère Jean-Pierre en 1945 alors qu’il n’avait que 17 ans. Le film-documentaire du réalisateur américain Anthony Giacchino et de la journaliste française Alice Doyard, intitulé Colette, dont la Caennaise est l’héroïne, a été nommé aux Oscars dans la catégorie du meilleur court métrage documentaire.

Colette Marin-Catherine s’était jurée de ne jamais aller en Allemagne, son frère résistant étant décédé dans le camp de concentration de Mittelbau-Dora, alors qu’il n’avait que 17 ans, rapporte France Info. En effet, elle considérait d’un œil critique le tourisme « morbide » drainé par les visites des camps de concentration. « J’ai vu comment se comportent certaines personnes qui visitent les camps et ça me hérisse », s’était-elle indignée devant la caméra. Pourtant, lorsque que Lucie, une jeune étudiante en histoire, a souhaité rencontrer Colette pour qu’elle lui parle de son frère dans le cadre de sa thèse, la retraitée a finalement changé d’avis, estimant qu’elle ferait cela pour « honorer la mémoire de Jean-Pierre ».

Le film-documentaire traite du voyage que Colette a fait en compagnie de la jeune étudiante, alors qu’elles se rendent dans le camp de Mittelbau-Dora en Allemagne, en mai 2019. Le frère de Colette y a été emmené après son arrestation, en 1943. Il est mort d’épuisement après deux années de déportation. Dans ce film émouvant, on découvre que Colette est une femme forte et courageuse. Cependant, tout un pan traumatisant de sa vie refait surface lorsqu’elle pénètre dans le crématorium. Elle se dit alors « dépassée par l’horreur », son frère Jean-Pierre ayant fini « là-dedans ». Elle pressentait que ce voyage raviverait un passé douloureux. En préparant sa valise, juste avant son départ, elle avait effectivement déclaré : « Moi je sais bien que quand je vais franchir la frontière avec l’Allemagne, forcément, je ne serai plus la même. » 

Dans ce film, qui dure 25 minutes, on ressent également toute la pudeur de Colette. Bien qu’elle soit très fière que la mémoire de son frère soit honorée, elle n’assistera pas à la cérémonie des Oscars, le 25 avril prochain à Los Angeles. Elle se tiendra cependant informée et restera en lien avec l’événement. Le film Colette est d’ores et déjà disponible sur le site du Guardian, qui l’a produit, précise France Info.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ