Colmar : un délinquant multirécidiviste âgé d’une vingtaine d’années agresse un prêtre en pleine messe

Par Emmanuelle Bourdy
11 janvier 2021
Mis à jour: 11 janvier 2021

Dans l’église de Saint-Paul à Colmar, un prêtre s’est fait violemment agresser par un homme d’une vingtaine d’années. Le prêtre lui avait simplement demandé de bien vouloir rejoindre l’assemblée. Déjà connu des services de police, l’individu a été interpellé, il présente des troubles psychiatriques.

Dans l’église Saint-Paul à Colmar, située avenue de Paris dans le quartier Europe, un prêtre s’apprêtait à dire sa messe ce mardi 5 janvier, vers 18 h 30. Un individu se trouvait assis dans le chœur, à proximité de l’autel, et le prêtre lui a gentiment demandé de bien vouloir regagner l’assemblée, rapporte L’Alsace.

Au lieu de ça, l’individu est devenu violent envers le religieux. Il a commencé à le frapper à coups de poing après lui avoir d’abord mis un coup de tête. L’homme a également proféré des menaces et l’a même frappé au visage. Le curé a bien essayé d’apaiser la tension chez cet homme, mais sans y parvenir. Il est finalement tombé au sol sous la violence des coups.

Ce sont des fidèles qui ont appelé la police, tentant également de séparer le prêtre de son agresseur. Dès que la police est arrivée sur place, l’individu a pu être interpellé. Mais celui-ci a continué à tourmenter le prêtre, vociférant qu’il voulait se saisir de l’arme d’un des agents pour le tuer.

Arrivé au commissariat, il a poursuivi ses mauvaises actions en abîmant sa cellule et en s’en prenant aux policiers. L’agresseur, âgé d’une vingtaine d’années et originaire de Colmar, a déjà été condamné par le passé pour des faits de violences, d’outrages et de rébellion.

L’agresseur, qui souffre de toute évidence de troubles psychiatriques, a donc été hospitalisé dans un établissement spécialisé. Une expertise psychiatrique a été ordonnée par le parquet. Elle devra déterminer « si son discernement était ou non altéré ou aboli au moment des faits, et donc s’il était responsable pénalement ».

Par ailleurs, « rien, dans le comportement de cet homme, ne laisse penser que ces faits aient été commis en lien avec une radicalisation religieuse, ou pour des raisons racistes », a déclaré la représentante du ministère public. L’enquête judiciaire n’a pas encore pu déterminer les motivations de l’agresseur. Quant au prêtre, il a été examiné par un médecin qui n’a décelé que des blessures superficielles, principalement des contusions et des ecchymoses, ce qui lui a valu un jour d’incapacité totale de travail.

NOUVEL HORIZON – Accord UE-Chine : Pékin impose sa loi

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Faire un don à Epoch Times

Soutenez le journalisme honnête

RECOMMANDÉ