Combattre le cancer tout en poursuivant une passion pour l’alimentation

Pour la jeune entrepreneure de l'alimentation, Layla Ali-Ahmad, abandonner n'a jamais été une option
Par Andrew Thomas
13 août 2019 Mis à jour: 13 août 2019

Layla Ali-Ahmad, âgée de 31 ans, a grandi dans le comté d’Orange, en Californie. Après l’université, elle a déménagé à Long Beach et a commencé à travailler dans une entreprise en génie civil. Cependant, elle ne trouvait pas son travail gratifiant.

Sa passion pour la nourriture et l’interaction avec les gens l’ont motivée à créer sa propre entreprise de tournée gastronomique et de cocktails, appelée Beach City Food Tours.

Cependant, en cours de route, elle aura à livrer une longue lutte contre le cancer.

Poursuivre une passion

Après avoir quitté son emploi de consultante, Layla Ali-Ahmad a commencé à travailler pour un distributeur de vin, allant dans les restaurants pour vendre du vin tout en se rapprochant de plus en plus du milieu gastronomique de Long Beach.

Le concept de son entreprise a commencé à se concrétiser après avoir fait une tournée gastronomique lors d’un voyage à Édimbourg, en Écosse, en 2015.

« C’est à ce moment-là que j’ai décidé que je voulais voir si je pouvais créer une telle entreprise à Long Beach », a confié Layla au journal The Epoch Times. « Ce soir-là, j’ai fait des recherches et il n’y en avait pas à Long Beach. C’est à ce moment que l’idée de Beach City Food Tours est née. »

Mais pendant qu’elle planifiait son entreprise, elle a senti une bosse dans son sein gauche lors d’une randonnée à vélo.

Lutte contre le cancer

À 26 ans, Layla a été diagnostiquée d’un cancer du sein de stade 3. La sagesse conventionnelle lui avait appris qu’elle n’avait pas besoin de commencer à passer des mammographies avant l’âge de 40 ans.

« J’étais vraiment stupéfaite. Je ne pensais pas que quelque chose comme ça allait m’arriver à 26 ans », a-t-elle dit.

Layla Ali-Ahmad été diagnostiquée d’un cancer du sein de stade 3 à 26 ans. (Avec l’aimable autorisation de Beach City Food Tours)

Après son diagnostic en juin 2013, elle a suivi un traitement conventionnel d’un an qui comprenait une chimiothérapie, une mastectomie bilatérale, une chirurgie reconstructive, une radiothérapie et une hormonothérapie. Les médecins lui ont assuré qu’elle survivrait et elle leur faisait confiance.

Je pensais à la récompense et je me suis dit : « D’accord, si je peux surmonter cette année de traitements, tout sera normal et je pourrai retourner à ma vie normale après cela. Tout ira bien », se souvient Layla.

En février 2014, elle était en rémission. Elle a commencé à travailler comme représentante en commerce de gros pour le café et a commencé de sa propre initiative à guider des tournées gastronomiques les week-ends.

Le cancer réapparaît

Cependant, deux ans plus tard, Layla a été diagnostiquée de cancer des os de stade 4.

« La deuxième fois, c’était beaucoup plus effrayant, c’est certain », se souvient-elle.

Elle a subi une autre année de traitements conventionnels et sa famille s’est impliquée davantage. Entre-temps, elle a embauché deux femmes pour l’aider à gérer son entreprise pendant qu’elle cherchait d’autres traitements.

Mais le traitement a commencé à échouer. Le nombre de cellules cancéreuses dans son corps avait augmenté.

Layla a trouvé un traitement alternatif à Vienne qui n’était pas approuvé aux États-Unis. Elle a subi une thérapie par la chaleur et l’immunothérapie et est retournée aux États-Unis en rémission.

Guide touristique Cassidy Liston (Avec l’aimable autorisation de Beach City Food Tours)

Mais elle ne pouvait pas faire une pause.

De retour de son voyage à Vienne, elle a découvert que le cancer s’était propagé à son foie. On lui avait dit qu’elle irait bien parce que le cancer ne s’était pas propagé à un organe vital – maintenant, elle devait faire face à cette réalité.

« J’avais l’impression que mon temps commençait à être compté », a-t-elle dit.

Elle s’est envolée pour la Floride et a subi une combinaison de chimiothérapie à faible dose et de produits pharmaceutiques. Puis, elle est allée au Mexique pour recevoir une injection directe de médicaments d’immunothérapie dans son foie. Elle continuait à prendre l’avion pour la Floride à quelques mois d’intervalle pour se faire soigner afin de maîtriser son cancer.

Manger comme les gens locaux

Malgré sa lutte incessante contre le cancer, Layla et ses deux employées ont continué de faire croître leur entreprise. En septembre 2016, l’équipe a commencé à offrir des visites gastronomiques du mercredi au dimanche et un cocktail le vendredi soir.

Layla voulait éviter les pièges à touristes et concevoir des circuits qui illustrent le meilleur de la gastronomie de Long Beach.

« J’ai essayé de penser à des restaurants qui me semblaient faire des trucs sympas dans la communauté et à des endroits où j’aimerais vraiment manger », explique-t-elle.

Il y a aussi des arrêts historiques et culturels le long de la route, entre chaque restaurant.

« Nous voulions ramener [nos mécènes] dans la communauté locale », a dit Layla.

La visite à pied du centre-ville de Long Beach comprend huit arrêts, à commencer par le Café grec de George, une institution de Long Beach.

On sert aux clients du Saganaki, un fromage frit arrosé d’eau-de-vie et flambé, puis on termine avec des olives Kalamata et un citron pressé.

Saganaki au George’s Greek Café à Long Beach (Avec l’aimable autorisation de Beach City Food Tours)

Naturellement, aucune visite gastronomique ne serait complète sans dessert. La visite se termine dans une chocolaterie artisanale appelée Romeo Chocolates, où tous les clients peuvent déguster l’une de leurs truffes au chocolat.

L’East Village Craft Cocktail Tour propose quatre bars différents et offre aux touristes la possibilité de se mouiller le bec dans certains des meilleurs endroits de Long Beach.

Parmi les arrêts, on peut citer The Blind Donkey, où une scène du film La La Land a été filmée. Les touristes découvrent l’histoire du cocktail à l’ancienne et peuvent choisir entre un cocktail à l’ancienne ou un whisky acidulé.

La tournée se termine au restaurant Padres, où tout le monde prend un taco avant de monter au bar mezcal pour déguster une tequila ou une mezcal margarita de saison.

Vieilli au tonneau à l’ancienne (Michael Tulipan)

Au service de la collectivité

Les clients ont bien réagi aux tournées, a dit Layla, et beaucoup de gens lui ont dit que c’était leur tournée gastronomique préférée. Les visites sont intimes, avec une limite de 12 personnes pour la visite gastronomique et une limite de 8 personnes pour la visite cocktail.

Pour Layla, son métier est de garder tout son monde heureux et de leur montrer les meilleurs quartiers de sa ville.

Malheureusement, elle a appris en juillet que le cancer était revenu dans son foie et ses os. Maintenant, elle planifie les prochaines étapes de son traitement et de son rétablissement.

« J’essaie de rester positive parce que je sais que c’est la moitié du combat. J’ai trop de raisons de vivre », a-t-elle dit.

Alors que Layla continue de lutter contre le cancer, elle s’efforce d’éviter d’assumer trop de travail et accepte que son entreprise ne grandisse pas aussi rapidement qu’elle et ses collègues le souhaiteraient. Entre-temps, elle peut compter sur un personnel digne de confiance.

Elle a dit que son expérience a fait d’elle une personne plus solide. Elle ne s’inquiète pas des petits détails et se cramponne à ses amis et à sa famille. Son réseau de soutien composé d’amis et de sa famille l’a aidée à maintenir le cap.

La communauté de Long Beach s’est également mobilisée pour Layla et a organisé une collecte de fonds pour l’équivalent de 135 000 euros.

« Je veux vivre », a dit Layla. « Je ne veux pas les décevoir et j’ai l’impression d’avoir tellement plus à faire. Pour moi, abandonner n’est honnêtement jamais une option. »

RECOMMANDÉ