Un commercial devenu SDF est hébergé par un Creusois après avoir dormi sur un parking par -4°C

Par Nathalie Dieul
21 avril 2021
Mis à jour: 21 avril 2021

Jacques a déjà eu une bonne situation, mais cela ne l’a pas empêché de devenir sans-abri et de devoir dormir dans sa voiture à l’âge de 60 ans. Heureusement, il a rencontré François, un Creusois qui l’a accueilli pendant huit jours.

« C’est ma bonne étoile, il est tombé du ciel », se réjouit Jacques, qui s’est retrouvé SDF après un lent glissement vers la précarité raconté par France Bleu.

« Je n’ai jamais été riche, mais j’ai eu une bonne situation. J’ai été cadre, j’étais propriétaire, je faisais des voyages, j’avais un cursus normal », explique celui qui a travaillé comme technico-commercial pendant 20 ans. Après avoir perdu son emploi à l’âge de 53 ans, il a fait des petits boulots, et ne touche plus que le RSA depuis 2 ans. Avec 500 euros par mois, il n’a pas réussi à conserver sa maison et a été hébergé par différents amis.

Jacques s’est ensuite retrouvé vraiment sans-abri fin mars, dormant dans sa voiture dans la Creuse. C’est là qu’il a rencontré François par -4 °C, alors qu’il s’était installé sur l’aire des monts de Guéret, à Saint-Sulpice-le-Guérétois.

« Je l’ai invité à manger le midi, je lui ai proposé de se garer sous un appentis derrière ma maison, je lui ai donné une rallonge, un radiateur et une lampe. Il m’a dit c’est nickel ! » raconte François, qui avait commencé par lui proposer de prendre une douche.

Jacques a ainsi passé 8 jours chez cet habitant de Saint-Sulpice-le-Guérétois, avant de décider de repartir en direction de Limoges pour chercher du travail en attendant l’âge de la retraite, dans 3 ans. « Je dis merci, François ! » remercie chaleureusement celui qui a repris espoir grâce à ce geste d’humanité. « Il a été très humain et très respectueux. »

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ