Confinement: en cas de détresse, un habitant du Lot propose d’accrocher un tissu rouge à la fenêtre

Par Alexandre Roche-Nuit
22 mars 2020
Mis à jour: 22 mars 2020

En cette période de confinement pour contrer le virus de Wuhan, un habitant du Lot a proposé que les personnes en détresse accrochent un chiffon ou tout autre tissu rouge à leur fenêtre ou leur balcon afin d’alerter les passants, voisins ou la police de leur situation.

L’idée vient de Christian Meunier, président d’une association d’accompagnement des malades chroniques et respiratoires (AERE46) dans le Lot. Pensant aux personnes âgées et isolées qui ne disposent que très peu des moyens modernes de communication (internet, réseaux sociaux), il a formulé cette idée à la fois simple et à la portée de tous.

« Mon voisin ce lundi avait des problèmes de téléphone, bloqué chez lui il m’a interpellé depuis sa cour, alors ça m’a donné l’idée de trouver un moyen d’alerte pour tous ces gens isolés et dans l’incapacité de bouger », a déclaré Christian via France3-région.

« L’idée m’est venue du fameux chiffon rouge, pourquoi ? Rouge car ça représente la couleur du stop, du feu rouge, de s’arrêter. Et puis je me suis dit si une personne est en détresse il lui suffit de mettre un chiffon, une chemise, un drap, une couverture rouge à la fenêtre, et si des personnes le [voient], qu’elles s’arrêtent et qu’elles se rapprochent de la personne qui est en détresse », explique-t-il.

Christian rappelle également : « Mais surtout, les consignes que je donne, ne faites pas rentrer la personne chez vous, la personne qui vient ne rentre pas. Gardez les distances, et puis essayez de répondre, d’apporter ce service. »

Son idée a rapidement été relayée sur les réseaux sociaux ainsi que sur les sites d’information et dans les médias.

Si vous voyez un de ces chiffons rouge, c’est certainement qu’une personne a besoin d’aide.

RECOMMANDÉ