Confinement : la consommation d’alcool sur la voie publique interdite, prévient Jean Castex

Par Epoch Times avec AFP
1 avril 2021
Mis à jour: 1 avril 2021

Pour limiter les rassemblements en extérieur, le Premier ministre a déclaré les nouvelles mesures annoncées la veille par Emmanuel Macron pour tenter de freiner la troisième vague de l’épidémie du Covid-19 causée par le virus du PCC (Parti communiste chinois).

La consommation d’alcool sur la voie publique sera interdite ces prochaines semaines afin de prévenir tout rassemblement et tenter de limiter la circulation de l’épidémie de coronavirus, a annoncé ce jeudi 1er avril Jean Castex devant l’Assemblée nationale.

Événements clandestins, port du masque

« Sur arrêté préfectoral, et en lien avec les maires, l’accès à certains sites propices à des rassemblements en extérieur, comme les quais, berges, places, pourra être interdit en fonction des circonstances locales », a ajouté le chef du gouvernement, qui précisait les nouvelles restrictions édictées la veille par Emmanuel Macron.

Le Premier ministre a également condamné « sans réserve », ceux ne respectant pas « les règles sanitaires », visant notamment les participants à de récents « rassemblements festifs » ou ceux refusant le port du masque. « Il sera demandé aux parquets de poursuivre systématiquement les auteurs de récidives portant sur l’organisation d’événements clandestins susceptibles de mettre en danger la vie d’autrui », a ajouté le Premier ministre.

 

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ