Confinement : les boulistes font de la résistance en respectant les mesures sanitaires en vigueur

Par Emmanuelle Bourdy
23 novembre 2020
Mis à jour: 23 novembre 2020

Les amateurs de pétanque ne se laissent pas abattre, même en plein confinement. Respectant les mesures sanitaires en vigueur, à Nice, ils continuent de s’adonner à leur activité favorite.

Les joueurs de pétanque n’ont pas cessé de se livrer à leur sport préféré et estiment qu’ils respectent les mesures sanitaires en vigueur. C’est notamment le cas à Nice, où les amateurs de pétanque continuent donc de se réunir, rapporte CNews. Munis de leurs attestations de déplacement, masques sur le nez, en respectant les distances de sécurité et tout en ne dépassant pas le kilomètre, ils se livrent à leur sport.

Mais ils sont toutefois obligés de pratiquer leur activité dans les parcs ou les jardins, faute de pouvoir jouer dans les Clos de Boules, fermés administrativement en France, à l’instar de l’ensemble des clubs de sport amateur.

Ange, un soixantenaire amateur de pétanque, conscient des risques, explique : « Bien sûr, il faut être responsable et respecter les règles pour combattre l’épidémie. Je connais une dame qui est récemment décédée du Covid-19. Je prends cette maladie très au sérieux. » Cependant, il admet que « si on [leur] enlève les boules, il ne [leur] restera pas grand-chose. C’est déjà assez compliqué de faire des parties de moins d’une heure », ainsi que le relate encore CNews.

Daniel, 70 ans, estime que « du moment que l’on porte le masque et que l’on respecte la distanciation, le risque d’attraper ou de transmettre le Covid-19 est faible ». « Quand on joue aux boules, on peut garder ses distances avec les autres joueurs. C’est l’avantage par rapport aux sports de contact. Alors je descends ici pour avoir un peu d’activité physique. Cela permet de s’évader, dans ce climat anxiogène », ajoute-t-il.

Ange, habitué d’un clos situé à Cimiez, sur les hauteurs de Nice, renchérit : « La pétanque n’est pas par définition le loisir où il y a le plus de risques d’attraper le virus. » Il comprend néanmoins que « les autorités aient fermé les clos de boules. S’ils étaient restés ouverts, les pratiquants des autres sports auraient protesté pour que leurs terrains de jeux soient aussi ouverts. C’est une question d’égalité. »

Quant à la police, elle n’effectue pas des contrôles fréquemment. Lorsque c’est le cas, elle manifeste en général une certaine compréhension, selon ces amateurs de la pétanque. Ils soulignent : « La police passe régulièrement. Les policiers s’assurent que le port du masque est respecté, mais ne demandent pas aux joueurs de quitter les lieux. »

NOUVEL HORIZON –  Révélations de fraudes aux élections américaines

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ