Confinement : les librairies fermées en France mais pas en Belgique, qui autorise les librairies à ouvrir leurs portes

Par Michal Bleibtreu Neeman
3 novembre 2020
Mis à jour: 3 novembre 2020

Alors que la France a décidé de fermer les librairies, au point d’interdire aux grandes surfaces de vendre des livres, le gouvernement belge, en revanche, a classifié samedi les librairies comme « commerces essentiels », et a permis dès lors de laisser les magasins de livres ouverts pendant le confinement.

Plusieurs pays européens ont annoncé, comme la France, le confinement et la fermeture des commerces classés non essentiels, pour faire face à la pandémie. La Belgique a tendance à suivre la France en termes de mesures pour lutter contre le virus du PCC (virus du Parti communiste chinois, communément appelé le nouveau coronavirus). En effet, le gouvernement belge, récemment élu, a annoncé un confinement de 6 semaines depuis lundi. Comme en France, tous les commerces qualifiés de non essentiels ont dû fermer leurs portes. Mais à l’inverse de la France, les librairies en Belgique sont classées parmi les commerces essentiels et resteront ouvertes. La décision a été prise ce samedi midi après un débat dans le pays.

Le gouvernement belge a décidé donc que l’accès aux livres était une nécessité, et essentiel afin de  préserver « la santé mentale des Belges » : « Il n’y a pas mieux que d’ouvrir un livre pour s’évader de la situation terrible que nous vivons ! » a expliqué le Vice-Premier ministre Georges Gilkinet. « On laisse bien les magasins de bricolage ouverts, laissons ouverts les bricos de la culture et du cerveau », a dit un autre membre du gouvernement, cité par Le Soir. L’annonce est un grand soulagement pour les auteurs et les éditeurs de la BD, pour qui la fin d’année est un moment clé.

Dans une tribune du Figaro, 68 sénateurs ont également lancé un appel pour que les librairies soient considérées comme « commerces de première nécessité ».

En France, les librairies ont le droit d’organiser des activités de livraison et de retraits de commandes.

Dans la Manche et la Vendée, Philippe Bas et Bruno Retailleau, sénateurs respectifs, ont fait voter ce vendredi 30 octobre, au Sénat, un amendement permettant aux préfets d’autoriser l’ouverture des commerces non alimentaires.

Dans le Nord Pas-de-Calais, les commerces ont ouvert. À Faches-Thumesnil, le maire a pris un arrêté, vendredi 30 octobre, permettant aux commerçants indépendants d’ouvrir leurs magasins.

FOCUS SUR LA CHINE – Deux soleils apparaissent en Chine

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ