Faites la connaissance des «triplés les plus rares du monde»: ces braves petits garçons ont fait leur entrée dans l’histoire

10 mai 2019 Mis à jour: 10 mai 2019

Avec trois fois plus d’amour et de joie vient parfois un revers. Bien que présentés comme une « première », les triplés Jackson, Hunter et Kaden Howard ont dû, quelques mois après leur naissance, subir une intervention chirurgicale afin traiter une affection crânienne rare dont ils étaient atteints.

Nés d’Amy et Michael Howard en octobre 2016, cet adorable trio est né avec des craniosynostoses, qui sont différents types de déformations rares caractérisées par la fusion du crâne dans l’utérus, déformant la tête à la naissance.

Puisque cette condition peut entraîner des complications si elle n’est pas traitée rapidement, et qu’elle s’accompagne de maux de tête, de problèmes de vision et même d’un sous-développement du cerveau, il est nécessaire d’opérer au plus tôt les patients qui en sont atteints.

Heureusement, les garçons ont été diagnostiqués en moins d’une semaine alors qu’ils se trouvaient à l’unité de soins intensifs néonataux (USIN).

C’est ainsi que, seulement neuf semaines après êtres nés, ces petits bouts de chou ont été les premiers triplés à subir simultanément une chirurgie du crâne au Stony Brook Children’s Hospital de New York.

Cinq mois plus tard, les journalistes du Daily Mail ont recontacté le couple, Amy et Michael, au Center Moriches à Long Island, afin de s’informer de la santé de leurs enfants, et était heureux d’apprendre que les triplés étaient tous bien portants !

« Avant l’opération, j’étais nerveuse, évidemment ! », a dit Amy, alors âgée de 38 ans, au média. « Mais maintenant, ils s’en sortent très bien. C’est incroyable. »

Tout en admettant qu’ils sont nombreux, Michael, alors âgé de 41 ans, ajoute : « Mais je ne changerais rien au monde ! »

Il s’agissait de la première grossesse d’Amy, et elle ils ont opté pour un processus spontané et naturel. En fait, Amy et Michael ont appris qu’ils en auraient trois seulement lors de leur deuxième visite chez l’obstétricien.

Amy admet que, lorsqu’elle a vu les garçons pour la première fois, elle ne s’est pas inquiétée, même s’ils avaient des fronts saillants et des têtes allongées. Ainsi, lors de leur naissance, le 22 octobre à 9 h 37, elle les a tenus dans ses bras, elle n’a pas remarqué la difformité de leur crâne.

Michael se souvient : « Je n’étais pas sûr ; je pouvais en quelque sorte dire qu’il y avait quelque chose [qui clochait] pour Jackson et Kaden. Mais pour Hunter, je n’ai vraiment pas remarqué. Tous les deux, nous pensions que c’était normal. »

Le chirurgien des garçons, le Dr David A. Chesler, dit qu’il a immédiatement remarqué qu’il y avait un problème, mais il était perplexe.

Jackson et Hunter, frères identiques, avaient une synostose sagittale, tandis que leur troisième frère, Kaden, avait une synostose métopique. Cela signifie que leurs affections sont similaires mais que les os à enlever pendant la chirurgie sont différents.

Mais ce qui est véritablement surprenant sont les probabilités que cela se produise. Les statistiques rendent bouche béé !

« La probabilité pour une femme d’avoir des triplés est de 1 sur 1 000. Le risque d’être atteint de synostose sagittale est de 1 sur 4 000. Le risque d’être atteint de synostose métopique est de 1 sur 10 000. »

« En se référant à ces statistiques, la probabilité d’avoir des triplés ayant ces conditions est de 1 sur 500 trillions », affirme le Dr Chesler.

Un tel phénomène est donc très rare – cela n’a jamais été documenté dans la littérature médicale et l’entourage du Dr Chester n’a jamais rien vu de tel.

Considérant que chaque garçon avait des difformités importantes, le Dr Chesler a décidé de faire un scanner pour chacun des garçons, pour mieux cibler les besoins de l’opération.

Bien que le diagnostic soit habituellement fait en fonction de la forme de la tête, dans ces circonstances, le scanner était une meilleure option et ne faisait pas de mal aux petits garçons.

L’opération a eu lieu au cours de la première semaine du mois de janvier 2017 et les trois garçons a été opérés individuellement sur une période totale de 2 jours. Il s’agissait d’enlever un os du crâne et de libérer, par deux petites incisions, la suture prématurément fermée.

Une telle opération dure entre 90 et 180 minutes et ne nécessite en moyenne qu’une nuit d’hospitalisation. Heureusement, contrairement aux chirurgies à crâne ouvert, les transfusions sanguines sont rarement nécessaires en chirurgie endoscopique, car les risques de perte de sang et autres risques sont faibles.

Selon Amy, ce n’est qu’au cours des quelques semaines suivantes qu’ils ont appris qu’une intervention chirurgicale était nécessaire.

« J’ai commencé à m’inquiéter des lésions cérébrales – qu’est-ce que cela implique si leur cerveau ne peut pas grandir ? Il n’existe pas de données sur les liens entre la craniosynostose et le développement du cerveau. »

Mais le Dr Chesler a assuré aux parents que tout irait bien.

Après l’opération, il était nécessaire que les trois garçons portent un casque fait sur mesure – 23 heures par jour, 7 jours par semaine – afin de modeler leur crâne.

Les triplés ont dû porter ce casque protecteur pendant six mois.

Le 18 octobre 2017, les garçons ont pu se libérer de leur casque ! Mikey a publié une mise à jour sur leur page Facebook, écrivant : « ‘Regardez-nous ! Nous n’avons plus besoin de casques !’ Vous êtes géniaux, les garçons. Félicitations, fini les casques pour vous ! »

Mais il faudra tout de même surveiller leur état de santé et, jusqu’à ce qu’ils aient 6 ans, les triplés devront passer un examen de suivi chaque année.

Bien que cette affection soit extrêmement rare et une première pour des triplés, il y a une statistique qui est rassurante : à la suite de l’intervention chirurgicale et leur convalescence, 95 % des patients voient leur tête se développer normalement par la suite.

En octobre 2018, les adorables triplés ont fêté leurs 2 ans et sont maintenant en pleine croissance.

On souhaite le meilleur pour cette belle famille et bonne chance à Amy et Michael, avec leurs trois adorables enfants !

Visionnez la vidéo :

RECOMMANDÉ