Contes anciens de sagesse : le pouvoir de la gentillesse

Par Epoch Times
13 novembre 2021
Mis à jour: 13 novembre 2021

La Journée mondiale de la gentillesse, célébrée chaque année le 13 novembre dans de nombreux pays du monde entier depuis son introduction en 1998 par le World Kindness Movement (Mouvement mondial de la gentillesse), est une journée visant à souligner les bonnes actions dans la communauté et à nous rappeler le pouvoir positif de la gentillesse – le fil conducteur qui nous lie tous.

La gentillesse transcende la race, la religion, la politique, le sexe et le lieu.

Ainsi, pour le plaisir de nos lecteurs en cette Journée mondiale de la gentillesse, l’équipe d’Epoch Times présente cet article Le pouvoir de la gentillesse. Il comprend deux courts récits de la Chine ancienne, provenant de l’émission discontinuée Contes anciens de sagesse du réseau radio Son de l’espoir, mettant en évidence la vertu de la gentillesse.

Lisez les récits ci-dessous et nous espérons que vous vous sentirez inspirés en cette Journée mondiale de la gentillesse !

La vertu est la nature de la conscience accordée aux humains par le ciel, et elle est le plus bel élément de l’essence d’une vie humaine. Ainsi, la chose la plus importante pour un homme est de maintenir la gentillesse et de continuer à améliorer sa moralité.

Un vrai gentleman aime lire de bons livres et faire de bonnes actions. De plus, il encourage les bonnes actions en public et apprend aux autres à faire de même, afin que les gens s’éveillent et vivent dans la paix et la prospérité sur la base des principes du ciel et de la voie juste.

C’est pourquoi un ancien dicton disait : « Le vrai gentleman est celui qui traite les autres avec gentillesse. »  Les exemples d’aînés offrant des conseils sur les actes bienveillants sont innombrables. En voici quelques-uns.

Au cours de la période des Printemps et des Automnes (770 av. J.-C. – 476 av. J.-C.), lorsque Zilu de l’État de Lu est allé voir Confucius pour la première fois, il portait une plume sur la tête pour montrer son arrogance et sa belligérance. Mais après que Confucius lui a parlé de la vertu de la modestie, il a été ému et s’est volontiers habillé en étudiant et a commencé à apprendre l’étiquette auprès de Confucius.

Zilu (Domaine public)

En lui apprenant comment être un gentleman et un fonctionnaire, Confucius a dit : « La loyauté est la chose la plus importante pour un gentleman. Pour un gentilhomme, la bravoure sans loyauté est un désordre ; pour une personne mesquine, la bravoure sans loyauté est un vol. Un gentilhomme cherche la voie et non la nourriture, et il s’inquiète de la voie et non de la pauvreté. Un fonctionnaire doit être un bon exemple pour les autres ; il ne doit jamais cesser de travailler dur et de s’occuper du peuple. »

Zilu a suivi Confucius dans sa tournée des États, faisant la promotion de l’éthique, et son état d’esprit n’a cessé de s’améliorer. Il était fidèle à son professeur et dévoué à son État.

« Zilu est toujours heureux qu’on lui indique ses erreurs et n’hésite jamais à les corriger. C’est ce qu’on appelle le ‘progrès’ », l’a félicité Confucius.

Confucius (Blue Hsiao/The Epoch Times)

Plus tard, Zilu est devenu un fonctionnaire important du comté de Puyi. Trois ans après avoir commencé à gouverner le comté avec étiquette et musique, Puyi est devenu un pays paisible et prospère, ses habitants étaient tous respectueux les uns des autres. Confucius a attribué tout cela à la gentillesse de son élève.

Wu Qianjin de Shanyou, sous la dynastie Ming (1368-1644), était un homme musclé et agressif. En tant que maître d’arts martiaux, il avait tendance à utiliser ses poings rapides contre tous ceux qui croisaient son chemin. Il s’emparait des biens ou de l’argent des autres à volonté, et tout le monde avait peur de lui.

Un jour de grande chaleur, il est monté sur une terrasse pour se rafraîchir. Les gens étaient tous terrifiés quand ils l’ont vu monter et ont disparu. Mais un vieil homme est resté, sans peur.

Wu Qianjin a dit d’un ton arrogant : « Tout le monde est parti sauf toi, donc tu penses que je ne suis pas un assez bon maître d’arts martiaux, hein ? »

« Tu te trompes complètement », a répondu le vieil homme. « Tes parents t’ont élevé en espérant que tu serais utile à ta nation. Tu es un expert en arts martiaux, et pourtant tu ne réfléchis jamais à la manière de contribuer à ton pays ; tu te contentes plutôt d’être une racaille. Quel dommage ! Quel dommage ! »

En entendant les mots du vieil homme, Wu Qianjin a dit avec des larmes de remords : « Tout le monde autour de moi a dit que j’étais un mauvais gars, alors je me suis donc considéré comme un mauvais gars. Vos paroles aujourd’hui ont été comme le son de la cloche du matin et celui du tambour du soir, me réveillant de mon sommeil. Mais j’ai été une mauvaise personne pendant si longtemps, maintenant je me demande si je ne pourrai jamais devenir un vrai gentleman, même si je le voulais. C’est comme une lune éclipsée – difficile de redevenir ronde. »

Le vieil homme a dit : « Si tu veux sérieusement modifier tes habitudes et que tu commences à te cultiver et à être une bonne personne, je ne vois pas pourquoi tu ne pourrais pas le faire. »

À partir de ce moment-là, Wu Qianjin a changé et a commencé à travailler pour son pays. Plus tard, il est devenu maréchal adjoint de l’armée. Il était très respecté et félicité pour sa maîtrise professionnelle et son amour du peuple.

(Illustration – Liuling Pan/Shutterstock)

Un ancien dicton disait : « Il est humain de se tromper, mais corriger cette erreur est un acte de grande gentillesse. »

Enseigner avec vertu et changer avec gentillesse peut inciter les gens à réfléchir au sens réel de la vie humaine ainsi qu’à d’autres questions liées à l’éthique, comme la façon de faire preuve d’amour envers les autres et d’éviter de se perdre dans la poursuite de l’intérêt personnel et des plaisirs.

Le pouvoir de la gentillesse est énorme, car la gentillesse est omniprésente et capable de changer le cœur d’une personne en profondeur. La gentillesse guide les gens dans leur recherche et leur pratique de la vérité, les ramène à leur conscience, les encourage à faire des choix bons et justes, et dissout tout ce qui est injuste.

Ce récit est transcrit et imprimé avec la permission du réseau radio Sound of Hope. Audio par Sound of Hope Radio Network. Copyright © 2012. Tous droits réservés.


Rejoignez-nous sur Télégram pour des informations libres et non censurées :
👉 t.me/Epochtimesfrance

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du Parti communiste chinois. C’est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ