Un contrôleur de Géorgie constate une erreur de 9626 votes lors du recomptage manuel

Par Ivan Pentchoukov
19 novembre 2020
Mis à jour: 19 novembre 2020

Un contrôleur de recomptage en Géorgie a découvert une erreur de 9 626 votes dans le recomptage manuel dans le comté de DeKalb, selon le président du Parti républicain de la Géorgie.

« Un de nos contrôleurs a découvert une erreur de 9 626 votes lors du recomptage manuel du comté de DeKalb. Un lot a été étiqueté 10 707 pour Biden et 13 pour Trump, une marge improbable, même malgré les tendances de DeKalb. Le compte réel du lot était de 1 081 pour Biden et 13 pour Trump », a écrit le président du Parti républicain de la Géorgie, David Shafer, sur Twitter le 18 novembre.

« Si cette erreur de comptage n’avait pas été découverte, Biden aurait gagné suffisamment de votes dans ce seul lot pour annuler les gains de Trump par rapport à Fayette, Floyd et Walton », a ajouté M. Shafer, en faisant référence aux trois comtés de l’État de Peach qui ont découvert des cartes mémoire avec des votes non comptabilisés lundi et mardi.

M. Shafer a déclaré que le lot mal compté avait été signé par deux compteurs officiels. Les avocats du Parti républicain ont remis une déclaration sous serment (pdf) sur l’incident au secrétaire d’État de la Géorgie et ont demandé une enquête.

« Nous étions limités à un contrôleur pour 10 tables de comptage et étions tenus à une certaine distance des tables. On ne peut pas dire ce que nous avons raté dans le cadre de ces restrictions déraisonnables », a déclaré M. Shafer.

Les comtés de Fayette, Floyd et Walton ont découvert des votes non comptabilisés lundi et mardi, chaque lot favorisant le président américain Donald Trump. Les votes découverts ont réduit de plus de 1 400 voix l’avance de l’ancien vice-président Joe Biden dans l’État.

La Géorgie a jusqu’à mercredi 23 h 59 pour terminer le recomptage. L’État doit voter vendredi sur la certification des résultats de l’élection de 2020.

Le recomptage en cours a été initié par le secrétaire d’État de la Géorgie, Brad Raffensperger, sur la base d’une nouvelle loi qui prévoit la révision d’une course à la présidence après chaque élection. L’équipe de campagne de Trump a contesté le processus de recomptage, affirmant qu’il n’a aucun sens s’il n’inclut pas un contrôle des signatures des électeurs.

Le bureau du secrétaire d’État n’a pas répondu à une demande de commentaires.

Les responsables de la Géorgie s’interrogent sur le déroulement de l’élection présidentielle dans le plus grand comté de l’État. Les fonctionnaires constatent des problèmes de « négligence dans la gestion » et dans la « chaîne de responsabilités » dans le comté de Fulton, qui a une population d’environ un million d’habitants et qui comprend Atlanta, a déclaré Gabriel Sterling, du bureau du secrétaire d’État, aux journalistes mardi.

M. Raffensperger a déclaré mardi qu’une vérification des appareils électroniques de vote avait été réalisé sans aucun signe de fraude. La société de test des systèmes de vote Pro V&V a effectué la vérification et « n’a trouvé aucune preuve que les appareils aient été trafiqués ».

L’équipe de campagne de Trump a allégué que les machines de vote et le logiciel de Dominion Voting Systems ont fait passer les votes de Trump à Biden. Dominion a nié ces allégations.

FOCUS SUR LA CHINE – Trump met fin au financement de l’armée de Chine

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ