Corée du Nord : la Chine a son rôle à jouer

31 août 2017
Mis à jour: 31 août 2017

Le Japon et le Royaume-Uni souhaitent accélérer le rythme des sanctions à l’encontre de la Corée du Nord, après le tir d’un missile au-dessus du territoire nippon, a annoncé la Première ministre britannique, en visite à Tokyo.

« En réponse à cette action illégale, le Premier ministre Shinzo Abe et moi-même avons convenu de travailler ensemble et avec d’autres membres de la communauté internationale pour augmenter la pression sur la Corée du Nord, notamment en renforçant le rythme des sanctions », a déclaré Theresa May.

« Le tir du missile nord-coréen cette semaine était une provocation scandaleuse et une menace inacceptable à la sécurité du Japon », a-t-elle souligné. « Nous condamnons la Corée du Nord dans les termes les plus forts pour un acte irréfléchi commis en violation des résolutions » de l’Onu.

Mme May a également souligné le rôle de la Chine, principal soutien diplomatique de Pyongyang, dans ce dossier.

Le Conseil de sécurité des Nations unies, dont Pékin est un membre permanent, est resté uni mardi en condamnant l’initiative nord-coréenne, sans prévoir cependant de renforcement des sanctions existantes.

« Nous devons nous assurer qu’il ne s’agisse pas juste de mots, et que des actions sont prises, et la Chine a un rôle particulier à jouer », a insisté la dirigeante britannique. « Elle a de l’influence sur la Corée du Nord, et je pense que nous devons l’encourager à exercer cette influence ».

RECOMMANDÉ