À Hirson dans l’Aisne, une fresque géante rend en hommage aux soignants

Par Michal Bleibtreu Neeman
16 juillet 2020
Mis à jour: 16 juillet 2020

À Hirson dans l’Aisne, un jeune artiste parisien, Jérémy Amate, a créé une œuvre street-art monumentale sur la façade de l’hôpital Brisset en hommage aux personnels hospitaliers.

La peinture murale a été commandée par la municipalité au jeune artiste d’origine thiérachienne Jérémy Amate, pour remercier le dévouement des professionnels de la santé durant la pandémie du virus du PCC (virus du Parti communiste chinois), communément appelé le nouveau coronavirus. Mesurant 150 m², sa réalisation a pris 3 semaines et coûté 14 900 € à la Ville.

La nouvelle fresque, peinte à l’acrylique sur les murs de l’hôpital, représente deux visages de soignants de plusieurs dizaines de mètres, recouverts d’un masque chirurgical, alors que seul le regard se voit. C’est la représentation symbolique de l’altruisme et de la bienveillance que le jeune artiste a choisi de peindre en hommage aux soignants. En 2014, l’artiste avait déjà réalisé une fresque de la même envergure, représentant le regard de Jean Jaurès.

L’hommage artistique a été soutenu par le maire Jean-Jacques Thomas, pour qui « il y a plusieurs façons de dire merci, et l’art est l’occasion de conserver à jamais la trace de cette période difficile », comme il l’a expliqué à France 3.

Marie-Hélène Poteau explique en conseil municipal : « Au-delà de ses conséquences économiques et sociales, cette épidémie a révélé l’extraordinaire capacité de mobilisation des personnels soignants, qu’ils interviennent en milieu hospitalier ou en médecine de ville. Qu’ils soient médecins, infirmières, aides-soignantes, auxiliaires de vie sociale, tous ont fait preuve lors de cette période extrêmement difficile d’une capacité de résilience, d’une disponibilité à toute épreuve et d’un sens du service public remarquable. »

Interviewé par France 3, le jeune artiste, élève de l’école des Beaux Arts, confie : « C’est une période qui restera dans l’histoire, évidemment, donc c’est intéressant pour moi de laisser une trace qui va, j’espère, durer le plus longtemps possible. »

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ