Coronavirus : « ce que nous vivons maintenant n’est pas un rebond, c’est une autre épidémie », explique Didier Raoult

Par Suzanne Durand
17 février 2021
Mis à jour: 19 février 2021

Le Professeur estime que nous sommes frappés par une nouvelle épidémie.

Invité par Laurence Ferrari dans la matinale de CNews le 15 février, Didier Raoult, biologiste et professeur de microbiologie, spécialisé dans les maladies infectieuses et directeur de l’Institut Hospitalo-Universitaire (IHU) Méditerranée Infection, s’est exprimé sur l’épidémie du Covid-19, la maladie causée par le virus du PCC (Parti communiste chinois), et notamment l’inquiétude causée par l’apparition de nouveaux variants.

Didier Raoult juge que la maladie n’a « pas disparu », mais que nous traversons « une autre épidémie » et non « un rebond », avec l’arrivée des variants. « Je n’ai pas l’impression, chez nous en tout cas, que le virus soit plus contagieux ou plus dangereux. Mais tous les nouveaux cas que nous avons actuellement sont dus à des virus qui sont différents des virus que nous avions en mars-avril », a-t-il expliqué.

« Ce ne sont pas des rechutes »

Le Professeur Raoult explique sur CNews que dans son établissement « on a une cinquantaine de cas de gens qui ont eu deux épisodes d’infection avec deux virus différents », indique-t-il. « On a défini ça au départ comme une réinfection, puis on a vu ensuite que le virus n’est pas le même. Ce ne sont pas des rechutes, c’est que l’immunité procurée par la première épidémie, chez un certain nombre de personnes, n’est pas suffisante pour protéger contre des virus qui sont proches mais un peu différents ».

 

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ