Coronavirus dans l’Orne : une femme pompier sommée de déménager par « des voisins » peu scrupuleux

Par Séraphin Parmentier
30 avril 2020
Mis à jour: 30 avril 2020

Après avoir reçu deux lettres anonymes lui demandant « de quitter le quartier » à cause de son exposition potentielle au virus de Wuhan, une femme pompier a décidé de ne pas se laisser intimider et a déposé plainte auprès des gendarmes.

Le lundi 27 avril, Rachel Flandrin, une femme pompier qui exerce depuis six ans au centre d’incendie et de secours de Vimoutiers, a découvert avec stupeur une missive anonyme glissée dans sa boîte aux lettres qui lui demandait de déménager.

Une demande manifestement liée à son métier et à sa potentielle exposition au virus du Parti communiste chinois (PCC)*, connu sous le nom de nouveau coronavirus.

« Nous vous demandons de quitter le quartier car votre métier de sapeur-pompier ne correspond pas avec la vie en collectivité, vous mettez notre santé tous les jours en danger, vous pourrez revenir quand le Covid-19 sera partie. Merci de votre compréhension », indique la lettre manuscrite, signée « Les voisins ».

« Cela n’a pu se faire que dans l’après-midi. Je connais mes voisins, alors je suis allée les voir. Tous ceux que j’ai vus m’ont dit que ce n’était pas eux et qu’ils étaient désolés de lire ça ! » a expliqué Mme Flandrin aux journalistes du Réveil Normand.

Le mardi 28 avril, elle trouve une seconde lettre anonyme déposée sur le pas de sa porte dont le ton se fait plus menaçant.

« Vous n’avez pas fait le nécessaire, je vois que vous n’avez rien écouté, alors quittez le quartier vite et ne revenez jamais ou alors attendez-vous à des représailles. Vous mettez votre santé en danger, ainsi que la santé de votre entourage en danger, ainsi que la population. Alors je vous le dit une dernière fois, partez », écrit l’auteur du courrier.

Une plainte déposée à la gendarmerie

Des menaces qui ont profondément choqué Carole et Céline, deux voisines de Rachel Flandrin. « Cela fait deux mois que j’ai emménagé ici. C’est une honte d’écrire de telles choses car les pompiers, au même titre que les soignants, on a besoin d’eux », souligne Carole.

« Elle est au service des gens, de tels actes, c’est inadmissible », abonde Céline.

Alerté de la situation, Guy Romain, le maire de Vimoutiers, est lui aussi outré. « C’est une honte, nous avons besoin de nos pompiers, de nos soignants. Certains trouvent le moyen de les stigmatiser. C’est abject et inimaginable, de tels comportements », affirme l’édile.

Refusant de se laisser intimider, Rachel Flandrin a décidé de déposer plainte auprès de la brigade territoriale de Vimoutiers.

 

* Epoch Times désigne le nouveau coronavirus, responsable de la maladie du Covid-19, comme le «  virus du PCC  » car la dissimulation et la mauvaise gestion du Parti communiste chinois (PCC) ont permis au virus de se propager dans toute la Chine et de créer une pandémie mondiale.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ