Coronavirus : de faux agents désinfecteurs se présentent chez les particuliers en Seine-Saint-Denis

Par Emmanuelle Bourdy
19 mars 2020
Mis à jour: 19 mars 2020

Ne dit-on pas « le malheur des uns fait le bonheur des autres» ? Cet adage est souvent vérifié et en pleine pandémie de coronavirus, il se confirme.

Depuis une dizaine de jours, de soi-disant «agents désinfecteurs» frappent aux portes des particuliers. Ils se proposent de désinfecter votre intérieur, sous couvert de lutter contre le virus du Parti communiste chinois, dissimulant ainsi des projets beaucoup moins honnêtes. Les communes suspectent de potentiels cambrioleurs.

Ainsi que le précise Le Parisien, une conseillère municipale a alerté les habitants de Sevran (département de Seine-Saint-Denis, en région Île-de-France), suite à l’alerte donnée par deux habitantes de la ville. «Des hommes ont sonné aux appartements, dans l’une des cités de la ville, située allée Jan-Mazaryk. Ils étaient porteurs de tenues de protection contre la contamination, se sont présentés comme des agents de la ville et ont dit qu’ils étaient mandatés pour désinfecter les logements, dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus», a-t-on précisé au cabinet de Sevran.

Et ce n’est pas la seule ville de Seine-Saint-Denis a être victime de ce nouveau fléau. D’autres signalements ont été faits, notamment à Aubervilliers et à Clichy-sous-Bois. Même si aucune plainte n’a été enregistrée pour ces actes, le commissariat d’Aulnay-Sevran appelle à la vigilance.

Le maire de Sevran, Stéphane Blanchet, précise qu’aucun agent n’a été mandaté pour une telle opération de désinfection. Ces faux agents, sous couverts de vouloir désinfecter les habitations, peuvent également se présenter comme de faux agents EDF ou de faux policiers. Les premières victimes étant principalement les personnes âgées.

La mairie de Sevran précise : «La population peut tout à fait croire, en l’état de crise actuelle, que ces faux agents sont de vrais agents». D’autant plus que des opérations de dératisation devront être réalisées la semaine prochaine. L’amalgame peut rapidement être fait si on y prend garde.

La mairie conseille donc tout d’abord de demander la carte du professionnel qui se présente à votre porte, mais aussi de «ne laisser entrer personne que l’on ne connaît pas», de «ne laisser sa porte ouverte que si l’on est présent dans la pièce» et de «toujours fermer sa porte à clé et de verrouiller ses volets la nuit». Enfin, elle recommande de ne jamais indiquer les «lieux où de l’argent et des biens de valeur sont déposés».

RECOMMANDÉ