Covid-19 : Disneyland ferme ses parcs dès dimanche en France et aux États-Unis

Par Epoch Times avec AFP
13 mars 2020
Mis à jour: 13 mars 2020

Par « principe de précaution », Disney annonce la fermeture de ses parcs en France et aux États-Unis à partir du dimanche 15 mars jusqu’à la fin du mois.

Le groupe Disney a décidé jeudi de fermer dès ce week-end ses célèbres parcs d’attraction jusqu’à la fin mars « par principe de précaution » contre l’épidémie du Covid-19.

Disney World, à Orlando (Floride) est le premier parc de loisirs au monde en termes de fréquentation (près de 21 millions de visiteurs en 2018 selon les professionnels) suivi de Disneyland à Anaheim, près de Los Angeles (18,7 millions). Quant à Disneyland Paris, il est le premier du secteur en Europe avec quelque 10 millions de visiteurs par an.

Suspension des rassemblements de plus de 250 personnes aux États-Unis

Disney avait commencé par annoncer la fermeture de son parc de Californie à partir du 14 mars, « même si aucun cas de Covid-19 n’a été signalé à Disneyland Resort ». Il s’agissait pour le parc d’attractions de 40 hectares d’agir « dans l’intérêt de nos visiteurs et employés » et en conformité avec les préconisations du gouverneur de Californie, a expliqué un porte-parole de Disney.

Le gouverneur Gavin Newsom recommande depuis jeudi la suspension de tous les rassemblements « non-essentiels » de plus de 250 personnes.

« Disney continuera à payer ses employés »

Les hôtels du site californien resteront ouverts jusqu’au lundi 16 mars pour laisser le temps aux touristes d’organiser leur départ. « Nous allons surveiller la situation et suivre les avis et recommandations des autorités fédérales et locales ainsi que des agences sanitaires. Disney continuera à payer ses employés » pendant la suspension de ses activités, a précisé le porte-parole de Disneyland.

Le numéro un mondial du divertissement a quelques heures plus tard annoncé la fermeture de Disney World à Orlando et de Disneyland Paris à compter de dimanche et jusqu’à la fin du mois. Les hôtels des deux sites resteront en activité « jusqu’à nouvel ordre ».

Disney a aussi décidé de suspendre toutes ses croisières dans le monde pour le mois de mars, a précisé le groupe dans un communiqué.

En Asie, Disney a fermé depuis des semaines ses parcs d’attraction en raison de l’épidémie mais le complexe de Shanghai, en Chine, a pu rouvrir partiellement cette semaine. Au Japon en revanche, la fermeture de Disneyland et DisneySea à Tokyo a été prolongée de deux semaines, jusqu’à début avril.

Évènements culturels annulés

Le parc d’attractions des studios Universal à Hollywood, très prisé des touristes également, va lui aussi fermer ses portes à partir de samedi pour une durée de deux semaines. « Nous prévoyons une réouverture le 28 mars et nous continuons à surveiller la situation », précise Universal Studios dans un communiqué.

De nombreux événements culturels ont déjà été annulés ou reportés en Californie, parmi lesquels le célèbre festival musical de Coachella, le festival du film de Beverly Hills et le rassemblement consacré à la pop culture WonderCon. De nombreux matches et événements sportifs sont également annulés.

D’autres festivals très fréquentés sont également concernés ailleurs aux États-Unis, comme le CinemaCon de Las Vegas, le festival South by Southwest (SXSW) d’Austin (Texas) et le festival du film de Tribeca à New York. A New York, les rassemblements de plus de 500 personnes sont interdits, les théâtres de Broadway sont fermés et le grand défilé de la St Patrick a été annulé.

Les États-Unis avaient dépassé jeudi la barre des 1 300 cas d’infection au nouveau coronavirus et 38 personnes en sont mortes, selon les statistiques de l’université américaine Johns Hopkins.

 

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ