Coronavirus: Djokovic, « profondément désolé », reconnait avoir « eu tort » d’organiser l’Adria Tour

Par Epoch Times avec AFP
23 juin 2020
Mis à jour: 24 juin 2020

Le numéro un mondial Novak Djokovic, testé positif au coronavirus avec trois autres joueurs de tennis ayant participé à l’Adria Tour, s’est déclaré mardi « profondément désolé », reconnaissant que lui et les organisateurs du tournoi avaient « eu tort » de programmer une telle manifestation.

« Je suis profondément désolé que notre tournoi ait pu causer de tels dommages », a déclaré sur Twitter le vainqueur de 17 titres du Grand Chelem. « Nous avons eu tort, c’était trop tôt », a-t-il ajouté.

Novak Djokovic a révélé mardi avoir été contaminé par le coronavirus en marge de l’Adria Tour, tournoi caritatif qu’il a organisé dans les Balkans au mépris de toute précaution sanitaire.

Cette annonce met un terme à ce rassemblement festif autour du tennis, ternit l’image du N.1 mondial et risque d’altérer la reprise du circuit ATP en août.

« Je suis profondément désolé que notre tournoi ait pu causer de tels dommages », a déclaré Novak Djokovic mardi soir sur Twitter . « Nous avons eu tort, c’était trop tôt » pour organiser un tel tournoi, a-t-il ajouté.

Quelques heures plus tôt, le vainqueur de 17 titres en Frand Chelem avait annoncé que, comme Grigor Dimitrov (19e), Borna Coric (33e) et Viktor Troicki (184e), il était également positif au nouveau coronavirus.

« Dès l’arrivée à Belgrade (en provenance de Zadar, en Croatie, où se déroulait samedi et dimanche la deuxième étape du tournoi), nous sommes allés faire des tests. Le mien et celui de Jelena (son épouse, ndlr) sont positifs. Ceux des enfants sont négatifs », déclare Djokovic, 33 ans.

« Tout ce que nous avons fait depuis un mois était fait avec le coeur pur et avec les intentions sincères », assure le Serbe, en soulignant que le tournoi avait été organisé « avec l’idée d’aider les joueurs de tennis de la région, de créer des conditions pour qu’ils jouent, pour qu’ils aient des revenus afin de surmonter plus facilement cette période difficile ».

Sauf que l’Adria Tour, débuté à Belgrade, poursuivi à Zadar et qui devait se terminer au Monténégro avant son annulation mardi, ce fut également: un stade comble à Belgrade, quasiment pas un masque de protection, des joueurs et joueuses qui se donnent des accolades sur le court, dînent ensemble sans aucune précaution, se déchaînent torse nu en boîte (ont notamment été remarqués dans cet exercice Djokovic, Alexander Zverev et Grigor Dimitrov), jouent au basket et au foot sans aucune restriction de contact…

Tout cela était conforme aux directives de déconfinement locales. Mais résultat, outre le N.1 mondial, ont été contaminés Dimitrov (19e), Coric (33e) et Troicki (184e), tandis qu’Alexander Zverev (7e), Andrey Rublev (14e) et Marin Cilic (37e) ont été testés négatifs. En revanche, Dominic Thiem (3e) qui avait participé à la fiesta de Belgrade, s’est éclipsé avant l’avalanche pour Nice, où il participe à la compétition de Patrick Mouratoglou, qui réunit aussi notamment Stefanos Tsitsipas (6e), Matteo Berrettini (8e), David Goffin (10e) et Benoît Paire (22e).

Testé à son arrivée à Nice, Thiem a reçu le feu vert pour participer à l’UTS de Mouratoglou, autre rassemblement exhibition mais à huis clos. Mais l’effet de cascade engendré par le comportement débridé de certains à l’Adria Tour risque d’avoir un impact sur la reprise du circuit professionnel ATP prévu à partir du 14 août à Washington avant l’US Open (31 août-13 septembre).

RECOMMANDÉ