Coronavirus : la Grèce compte 70% d’annulations de touristes chinois

Par Epoch Times avec AFP
13 février 2020 Mis à jour: 13 février 2020

L’épidémie de Codiv-19 a causé jusqu’à 70% d’annulations des réservations de touristes chinois en Grèce, a annoncé jeudi le ministre grec du Tourisme, espérant toutefois que son pays pourrait profiter des touristes européens qui ne choisissent plus l’Asie comme destination.

« Le nombre des annulations par des touristes de Chine s’élève jusqu’ici à entre 60% et 70% », a dit le ministre Harry Théoharis dans un entretien avec la télévision publique Ert.

Toutefois, le ministre estime qu’« une conséquence positive est que les touristes européens, qui choisissaient auparavant l’Asie comme destination, vont désormais se tourner vers de nouveaux marchés », comme la Grèce.

Il a rappelé qu’en Grèce le nombre des touristes chinois restait « petit », soit « 200.000 sur un total de 31,3 millions visiteurs dans le pays en 2019 ».

La Grèce, où aucun cas de coronavirus n’a pas pour le moment été répertorié, a pris une série de mesures strictes pour se protéger de l’épidémie.

Mercredi, la compagnie aérienne Air China a annoncé devoir annuler pour le mois de février les liaisons aériennes entre Athènes et Pékin pour des raisons « de santé publique ».

Les relations économiques entre Athènes et Pékin ont particulièrement été resserré la dernière décennie, après la cession de la majeure partie des terminaux du port du Pirée au géant maritime chinois Cosco.

De nombreux chinois ont investi des centaines de millions d’euros en Grèce, surtout dans l’immobilier, et profité su système des visas d’or.

De même, le nombre des touristes chinois en Grèce ne cesse d’augmenter ces dernières années. Mais, en raison de l’épidémie, l’objectif de 500.000 touristes chinois prévu initialement pour cette année, « ne concerne désormais que 2021 », a précisé le ministre.

RECOMMANDÉ