Coronavirus : le maire de Lyon annule la traditionnelle fête des Lumières

Par Emmanuelle Bourdy
29 octobre 2020
Mis à jour: 29 octobre 2020

La nouvelle a été annoncée par le maire de Lyon, c’est donc officiel, il n’y aura pas de fête des Lumières le 8 décembre de cette année.

Chaque année depuis le 8 décembre 1852 est célébrée la fête des Lumières dans la ville de Lyon, le jour de la fête de l’Immaculée Conception, rendant hommage à Marie, mère de Jésus, après que la ville a été épargnée par la peste de 1643. Cette année, cette fête traditionnelle n’aura donc pas lieu. Déjà en 2015, la fête des Lumières avait été annulée, en raison des attentats terroristes contre Charlie Hebdo le 7 janvier 2015, soit le jour de la sortie du numéro 1 177 de l’hebdomadaire, faisant douze personnes tuées par balles, dont deux policiers et les quatre dessinateurs de presse.

Ce mercredi 28 octobre, le maire de Lyon, Grégory Doucet a annoncé sur France 3 Rhône-Alpes cette décision ayant pour but d’éviter les rassemblements et donc de limiter la propagation du coronavirus. Grégory Doucet a encore indiqué que cette décision a été prise « pour nous préserver dans le contexte sanitaire » et « pour que la plus belle fête du monde reste une fête et non une hécatombe ».

Pourtant, avant de prendre cette décision, l’équipe municipale de la Ville avait planché depuis plusieurs semaines sur une version proposant des aménagements. Elle souhaitait notamment prioriser les projections en plein air et supprimer les spectacles qui se tiennent sur la presqu’île. Nathalie Dehan, élue à Vénissieux et à la Métropole de Lyon, estime que « c’était la seule solution ». Christophe Geourjon, élu de la métropole de Lyon et du 7e arrondissement, considère lui aussi, que cette décision était « inévitable dans le contexte actuel ». Mais il ajoute : « Plus que jamais nous illuminerons nos fenêtres ! » C’est d’ailleurs ainsi que cette fête se déclinait pendant de nombreuses années, ainsi que le veut la tradition.

Le président des Toques blanches, Christophe Marguin, est déçu par cette décision tranchante, relate encore France 3 Rhône-Alpes. Il explique : « On a la chance d’avoir une ville extraordinaire, avec neuf arrondissements où on aurait pu organiser les festivités autrement. Le maire a fait un choix, je le respecte, mais on se prive de la venue de trois millions de visiteurs dans un contexte où on n’a plus le droit de travailler. »

De nombreux internautes mécontents se sont également exprimés sur le sujet. Ils confient leur déception et proposent également de déposer des luminions sur les rebords de leurs fenêtres.

FOCUS SUR LA CHINE – 7 tremblements de terre en 5 jours

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ