Coronavirus: l’hôpital de Wuhan construit en 10 jours fuit de partout

Par Laurent Gey - Epoch Times
20 février 2020
Mis à jour: 20 février 2020

Des vidéos montrent l’état déjà inquiétant du centre hospitalier bâti en un temps record pour pouvoir accueillir les patients atteints du coronavirus à Wuhan.

C’était soit-disant une prouesse en pleine épidémie: la construction d’un hôpital en 10 jours pour accueillir les premiers groupes de patients à Wuhan. À peu près 10 jours après son ouverture, des images montrent des fuites importantes dans l’édifice faisant craindre à des problèmes d’insalubrité et des incidents électriques.

Fin janvier, la communauté internationale s’était pourtant passionnée pour la construction de cette structure de 1.000 lits. La télévision diffusait 24h/24 sur internet les images des quelque 4.000 ouvriers et de l’armée de pelleteuses qui s’activaient sur ce chantier spectaculaire. Placée sous contrôle militaire, cette structure baptisée « Huoshenshan » avait ouvert le 8 février.

Des fuites partout dans l’hôpital

Le 15 février, le groupe dissident Inty-media a diffusé sur les réseaux sociaux des vidéos tournées à l’intérieur de l’hôpital. Les images montrent un couloir inondé et de l’eau s’écoulant du plafond.

Quelques seaux sont déposés ça et là pour contenir les fuites, et des fils électriques semblent baigner dans l’eau. Des panneaux jonchent le sol et des ouvriers s’activent pour tenter de limiter les dégâts.

«Le toit du nouvel hôpital fuit comme pas possible. Risque d’incendie d’origine électrique! Qu’est-ce qui pourrait encore mal tourner?», a réagi un internaute selon 20 minutes. «Plus vite ils sont construits, plus vite ils sont détruits», commente un autre. «L’hôpital de la propagande construit en 7 jours se montre sous son vrai jour. Après tout, il a été fabriqué en Chine par le gouvernement chinois», ajoute un autre internaute.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ