Coronavirus: l’Ukraine expulse deux pèlerins juifs hassidiques

Par Epoch Times avec AFP
11 septembre 2020
Mis à jour: 11 septembre 2020

L’Ukraine a annoncé jeudi l’expulsion de deux pèlerins juifs qui ont détruit les barrières installées en raison de la pandémie de coronavirus près de la tombe du maître du hassidisme Rabbi Nahman, lieu du pèlerinage annuel des fidèles.

Des dizaines de milliers de pèlerins juifs hassidiques voyagent chaque automne à Ouman (centre de l’Ukraine) pour visiter la tombe de Rabbi Nahman de Breslev (1772-1810), fondateur d’une branche du judaïsme ultra-orthodoxe, à l’occasion du Nouvel An juif.

3.000 pèlerins attendus en Ukraine

Mais cette année, seuls 3.000 pèlerins sont attendus en Ukraine en raison d’une série de mesures restrictives mises en place par les autorités pour endiguer la propagation du coronavirus, et les célébrations prévues du 18 au 20 septembre s’annoncent bien plus modestes.

Deux jeunes juifs hassidiques discutent d’un texte religieux lors d’une conférence avant la célébration annuelle de Rosh Hashanah le 8 septembre 2018 à Ouman, Ukraine. Photo by Sean Gallup/Getty Images.

« Hier, à Ouman, un groupe de jeunes pèlerins, citoyens d’Israël, a provoqué une bagarre, en détruisant les barrières visant à assurer un passage rangé vers le sanctuaire », a écrit sur Facebook le vice-ministre ukrainien de l’Intérieur, Anton Guerachtchenko.

Expulsion deux d’entre eux

Les autorités ukrainiennes ont décidé jeudi d’expulser deux d’entre eux, « les plus agressifs » qui ont été à l’origine des troubles, a-t-il précisé.

« Les Ukrainiens sont un peuple accueillant, mais nous n’allons pas tolérer la grossièreté et la violence de votre part », a souligné M. Guerachtchenko.

En août, les gouvernements ukrainien et israélien ont appelé tous les deux les Juifs hassidiques à ne pas se rendre à Ouman, ville ukrainienne de 80.000 habitants, en redoutant une hausse des cas d’infections au virus après ce pèlerinage.

Illustration- Des pèlerins hassidiques prient le long d’une rivière, non loin du lieu de sépulture de Rebbe Nachman de Breslov à Oman, en Ukraine. Chaque année, des dizaines de milliers de hassidim se rassemblent pour Rosh Hashana  prier sur le lieu saint. Photo par Brendan Hoffman / Getty Images.

Les autorités ukrainiennes ont ensuite interdit fin août l’entrée des étrangers sur le territoire du pays pour un mois, en faisant exception uniquement aux détenteurs d’un titre de séjour en Ukraine et aux membres des délégations officielles internationales.

A ce jour, l’Ukraine a officiellement recensé plus de 145.00 cas de coronavirus, dont 3.023 décès.

Focus sur la Chine – Des poissons morts sur 4 km de plage en Chine

Le saviez-vous ? 

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ