Coronavirus: Miss Angleterre troque sa couronne contre sa blouse de médecin

Par Emmanuelle Bourdy
9 avril 2020
Mis à jour: 9 avril 2020

Son bon cœur aura conduit Bhasha Mukherjee, Miss Angleterre 2019, auprès de ceux et celles qui s’éreintent jours et nuits dans la lutte contre le coronavirus …

Bradant sa couronne de Miss contre l’équipement de protection, la reine de beauté a choisi de venir en aide à ces anciens collègues. Interne en médecine et spécialisée dans la médecine respiratoire, la jeune femme se trouvait en Inde pour une mission humanitaire alors que le virus du PCC* faisait déjà des ravages dans le monde. Elle a réalisé que sa place était en Angleterre. Ainsi que le relate LCI, « j’étais dans une chambre d’hôtel, isolée et je me sentais inutile alors que j’entendais que mes anciens collègues travaillaient de longues heures », a-t-elle livré au journal britannique Daily Mail.

De plus, « en tant que Miss Angleterre, vous devez porter la couronne et vous habiller, mais j’ai continué à regarder les nouvelles et à voir le nombre de morts augmenter au Royaume-Uni et je n’avais pas envie de m’habiller », a-t-elle confié, expliquant que c’est ce qui l’a décidée à retourner dans son pays.

La jeune femme de 24 ans a dû faire appel au ministère des Affaires étrangères pour être rapatriée. Bhasha Mukherjee est désormais en Angleterre depuis le 6 avril. Mais avant de pourvoir retrouver ses collègues de l’hôpital Pilgrim de Boston (Lincolnshire), elle doit rester confinée pendant deux semaines. De plus, comme elle avait mis de côté sa carrière professionnelle pour s’adonner à sa fonction de Miss, elle devra se soumettre à une formation de remise à niveau.

La jeune femme est consciente que la nouvelle mission qui l’attend est ardue. « Je sais que c’est une pandémie mondiale, mais je n’ai aucune idée de comment gérer la situation », a-t-elle avoué à Daily Mail.

* Epoch Times qualifie le nouveau coronavirus, à l’origine de la maladie COVID-19, de « virus du PCC » parce que la dissimulation et la gestion déplorable du Parti communiste chinois ont permis au virus de se propager dans toute la Chine avant d’être transmis dans le monde entier.

RECOMMANDÉ