Nice : des passagers refusent de porter le masque dans l’avion et… sont accueillis par les gendarmes à l’atterrissage

Par Michal Bleibtreu Neeman
15 juin 2020
Mis à jour: 15 juin 2020

Samedi 14 juin, quelques passagers d’un vol de Charles-de-Gaulle à destination de Nice (Alpes-Maritimes) ont refusé de porter le masque. Ils ont eu la surprise de retrouver les gendarmes à l’atterrissage.

Ce samedi, des passagers qui étaient à bord du vol Paris-Nice, opéré par Air France, ont enlevé leur masque après le décollage, a rapporté Nice-Matin. Le commandant de bord leur a demandé d’un ton ferme de le remettre, mais en vain. Une fois le sol quitté, les passagers, qui ne craignaient plus de devoir descendre de l’engin, ont refusé de remettre les masques.

Pour expliquer leur comportement, les voyageurs ont argué que le port de masque était inutile et qu’ils ne pouvaient pas bien respirer avec. Les hôtesses de l’air ont prévenu poliment les passagers qui, de leur côté, ont ignoré les demandes.

« Si vous ne mettez pas le masque immédiatement, la police sera là l’arrivée », a averti au micro le commandant de bord, informé par le personnel de bord du refus opiniâtre des passagers.

Mais il semble que les voyageurs n’ont pas pris au sérieux les avertissements, ignorant les propos du pilote en charge. Ce dernier s’est donc vu obligé de mettre sa menace à exécution.

Le port du masque facial est obligatoire dans les aérogares et les avions et au moment de la procédure de contrôle et l’embarquement.

À l’arrivée de l’avion, qui a atterri avec une quinzaine de minutes de retard, un comité de six policiers et gendarmes a accueilli les passagers récalcitrants à la sortie.

L’amende dans ce cas est de 135 €.

CORONAVIRUS : CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR

Epoch Times qualifie le nouveau coronavirus, à l’origine de la maladie Covid-19, de « virus du PCC » parce que la dissimulation et la mauvaise gestion du Parti communiste chinois ont permis au virus de se propager dans toute la Chine et de créer une pandémie mondiale.

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ