Grand Est, parmi les régions les plus touchées, voit sa première baisse des hospitalisations de patients contaminés au coronavirus

Par Epoch Times avec AFP
5 avril 2020
Mis à jour: 5 avril 2020

Les hospitalisations de patients contaminés par le coronavirus dans le Grand Est ont pour la première fois très légèrement baissé, a-t-on appris dimanche de sources concordantes, les autorités appelant toutefois à continuer de respecter le confinement et les mesures barrières.

Selon le dernier bilan de l’Agence régionale de santé (ARS) et de la préfecture du Grand Est, l’une des régions les plus touchées par l’épidémie, 4.702 patients Covid-19 étaient hospitalisés samedi dans les établissements de la région, contre 4.712 dans le précédent décompte vendredi, soit un très léger reflux de 10 patients.

Selon les graphiques de suivi du nombre d’hospitalisations proposés par Santé Publique France, l’agence officielle de santé publique, il s’agit de la première baisse dans le Grand Est, alors que jusqu’à présent le nombre de malades hospitalisés ne cessait de grimper.

« On constate sur ces trois derniers jours une augmentation des sorties de réanimation »

En revanche, le nombre des décès dans la région depuis le début de l’épidémie continue, lui, d’augmenter : 1.402, contre 1.311 dans le précédent bilan.

« On constate sur ces trois derniers jours une augmentation des sorties de réanimation vers des services d’hospitalisation conventionnelle, une trentaine par jour (contre) 10-15 les jours précédents », ajoutent encore l’ARS et la préfecture dans leur communiqué.

Une légère décrue

Une légère décrue confirmée par le nombre de patients encore en réanimation : 960 patients selon le bilan de dimanche, contre 971 pour celui de la veille.

Les transferts de 12 patients ce week-end vers Toulouse et l’Allemagne ont notamment contribué à cette diminution, selon le communiqué.

« Au 4 avril », 305 patients du Grand Est ont été transportés vers d’autres régions de France ou des pays voisins (Allemagne, Suisse, Luxembourg…), selon la même source.

« Pour espérer maintenir cette tendance (…), il faut absolument continuer à observer le respect du confinement et des mesures barrières », insistent dans leur communiqué l’ARS et la préfecture.

Epoch Times désigne le nouveau coronavirus, responsable de la maladie du Covid-19, comme le « virus du PCC », car la dissimulation et la mauvaise gestion du Parti Communiste Chinois (PCC) ont permis au virus de se propager dans toute la Chine et de créer une pandémie mondiale.

RECOMMANDÉ