Pr. Raoult : « Si vous vous amusez à rendre le vaccin obligatoire, vous aurez une révolution »

Par Michal Bleibtreu Neeman
9 décembre 2020
Mis à jour: 9 décembre 2020

En pleine campagne pour la vaccination contre le Covid-19 en France, Didier Raoult s’est exprimé sur CNews ce lundi 7 décembre . Selon le directeur de l’IHU Méditerranée, non seulement il faut rester prudent sur l’efficacité des vaccins à ARN, mais rendre la vaccination obligatoire provoquerait une révolution en France.

Au moment où la France a commandé 200 millions de doses de vaccins, envisageant de vacciner massivement sa population, le virologue français a réagi avec vigueur.

« On navigue dans quelque chose d’un peu inconnu », a répondu Didier Raoult, interrogé par Laurence Ferrari sur le vaccin, dans La Matinale sur CNews. « Le programme que j’ai lu jusqu’à présent me paraissait de la science-fiction. Pour l’instant, ce que j’ai vu, c’est surtout de la publicité. Je n’ai pas vu d’articles scientifiques. J’attends de voir de vraies données », a-t-il affirmé.

Les Français sont sceptiques concernant le vaccin

Ce message reflète en effet la méfiance des Français concernant le vaccin à ARN contre le virus du PCC (virus du Parti communiste chinois, communément appelé le nouveau coronavirus). Plusieurs sondages montrent que les Français restent sceptiques concernant le vaccin impliquant une nouvelle biotechnologie qui n’a pas été encore testée à grande échelle pour les vaccins.

Le vaccin obligatoire pourrait déclencher une révolution

Pour le professeur, les essais sont donc loin d’être concluants et la stratégie, loin d’être compréhensible, pour la simple raison que même pour « ceux déjà très utilisés, la cible réagit assez mal aux vaccins, l’immunité va en se dégradant avec l’âge », a rappelé le professeur Raoult. « Chaque décennie est associée à une baisse de 10 % de la réaction au vaccin contre la grippe, pour tous ceux que l’on connaît », a-t-il expliqué.

Le professeur marseillais a averti que la possibilité de rendre le vaccin obligatoire pourrait embraser le pays et provoquer une révolution. « Quelque chose dont on ne sait pas si c’est dangereux, dont on ne sait pas si ça marche et rendre ça obligatoire, c’est vraiment de la folie. Si on s’amusait à rendre ce vaccin obligatoire, vous auriez une révolution. »

Il faut une gérance médicale, et pas politique

La vaccination est le choix de chaque personne, comme pour se faire soigner, a précisé le professeur. « Après, il y a la protection individuelle, le risque individuel que théoriquement on aurait le droit de prendre, mais dans ce pays on n’a plus ce droit non plus. Quand on vous empêche de prendre des médicaments que vous avez envie de prendre, c’est quand même que vous n’avez plus le droit de décider de ce que vous faites », s’est-il révolté, en se référant à la chloroquine.

Pour Didier Raoult, le problème est dû au fait que la pandémie a été gérée politiquement et non médicalement.

Le professeur propose une métaphore de stratégie militaire pour lutter contre le virus en s’inspirant de la guérilla vietnamienne. « C’est comme les Vietnamiens. On gagne maison par maison, patient par patient. Vous voyez, c’est comme ça qu’il faut se battre. Voilà la guérilla qu’il faut faire. »

Il mentionne également le virologue congolais comme référence Jean-Jacques Muyembe, l’un des médecins qui ont découvert le virus Ebola en 1976. « Personne n’a son tableau, [il a] maîtrisé trois ou quatre épidémies d’Ebola, des épidémies de choléra », a dit le professeur.

ÉLECTIONS AMÉRICAINES – Trump : le peuple doit choisir entre le communisme ou la liberté

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ