Coronavirus: Six laboratoires ouvrent un drive pour dépister les malades à Poitiers et dans la Vienne

Par Nathalie Dieul
26 mars 2020
Mis à jour: 26 mars 2020

Afin de désengorger le CHU de Poitiers, un système de drive permettant de se faire tester pour le virus du PCC a ouvert depuis mardi 24 mars dans plusieurs communes de la Vienne. Les personnes ayant besoin d’être testées ne peuvent s’y rendre que sur rendez-vous et avec une prescription médicale.

« On a eu l’idée du drive pour éviter que des personnes atteintes du coronavirus puissent entrer dans nos locaux et contaminer notre personnel », raconte à France 3 Laurence Cahon, biologiste et présidente de Bio 86.

La priorité est donnée évidemment au personnel médical présentant des symptômes du coronavirus, mais également « aux patients symptomatiques fragiles présentant des risques de comorbidité et qui ont une ordonnance en bonne et due forme de leur médecin traitant », indique France Bleu.

C’est Bio 86, un groupe de laboratoires d’analyses, qui est à l’origine de cette initiative. Sur les 12 sites du groupe, six ont désormais un drive ouvert sur rendez-vous afin d’effectuer les dépistages du virus du PCC. Ils sont répartis sur les communes de Poitiers-Sud, Châtellerault, Chauvigny, Civray, Loudun, Le Blanc.

Epoch Times désigne le nouveau coronavirus, responsable de la maladie du Covid-19, comme le « virus du PCC », car la dissimulation et la mauvaise gestion du Parti Communiste Chinois (PCC) ont permis au virus de se propager dans toute la Chine et de créer une pandémie mondiale.

Le drive permet d’obtenir un test pour le virus de Wuhan sans même sortir de sa voiture, et surtout – très important – sans se présenter à la porte du laboratoire.

Les patients munis d’une prescription médicale doivent « impérativement prendre rendez-vous au préalable avec le laboratoire par téléphone », insiste la présidente de Bio 86.

Une fois sur place, un biologiste « en tenue de cosmonaute » s’approche de la voiture afin d’effectuer les prélèvements nécessaires « au niveau du nez et de la gorge du patient ». Les résultats arrivent 48 h plus tard, voire 24 heures quand cela est possible.

Selon France 3, l’initiative des laboratoires de Bio 86 pourrait bien se terminer dès la fin de la semaine à cause du manque de masques FFP2.

« Je désespère, je passe mon temps à tenter de joindre quelqu’un à l’ARS pour leur demander des masques. Avec ce qu’il nous reste, nous ne pourrons pas tenir plus de deux jours », déplore Mme Caron.

À Lisses dans l’Essonne, un drive a également ouvert, indique CNEWS, qui précise que d’autres « drive-corona » seront déployés prochainement en Île-de-France.

RECOMMANDÉ