Coronavirus: couvre-feu instauré pour Creil, Compiègne et Nogent-sur-Oise

Par Emmanuelle Bourdy
24 mars 2020
Mis à jour: 25 mars 2020

Pour lutter contre le nouveau coronavirus, ou « virus du PCC »*, certaines villes en France ont instauré le couvre-feu dès ce lundi 23 mars au soir. 

Trois villes de l’Oise ont en effet pris la décision de mettre en place ce couvre-feu, ainsi que l’explique France 3 Hauts-de-France. Il s’agit de Compiègne, Nogent-sur-Oise et Creil.

Philippe Marini, maire de Compiègne, a donc adopté une mesure qui interdit toute sortie entre 22 heures et 5 heures du matin, pour une durée allant de lundi 24 mars et ce, jusqu’au 5 avril. Il précise : « Cette interdiction totale des sorties et des déplacements s’applique à tous, exceptions faites des pompiers, des policiers et des gendarmes, des personnels des organismes chargés du maintien des services publics indispensables. […] et bien sûr de tous les personnels de santé et des personnels des professions paramédicales. »

Dans la ville de Creil également, le maire, Jean-Claude Villemain, a demandé à la préfecture d’installer un couvre-feu, entre 22 heures et 7 heures du matin. Son mot d’ordre : « Restreindre les déplacements aux besoins professionnels et aux raisons de santé impérieuses », ainsi qu’il l’explique à France 3 par téléphone.

Il a également pris un arrêté municipal stipulant la fermeture des épiceries et des restaurants qui pratiquent la vente à emporter. Ceux-ci devront rester fermés entre 20 heures et 8 heures. Une plage horaire qui s’applique également aux « mineurs non accompagnés » d’une part. Ceux-ci auront interdiction de sortir. D’autre part, une interdiction de stationner sera également en vigueur dans ce créneau horaire, il concerne « des lieux connus de rassemblements, où des gens se retrouvent pour discuter, se restaurer sur la voie publique. »

Depuis une semaine, Jean-Claude Villemain multiplie d’ailleurs les vidéos et les communiqués à caractère pédagogiques via les réseaux sociaux. « Il y a quelques bravaches qui veulent montrer qu’ils sont hors des clous, la dernière solution pour les convaincre c’est semble-t-il de donner plus de pouvoir à la police municipale et nationale », a-t-il précisé.

La ville de Nogent-sur-Oise, dans l’agglomération de Creil, a demandé à la préfecture d’installer un couvre-feu. Celui-ci, en vigueur depuis lundi soir, sera appliqué jusqu’au 30 mars mais pourra évoluer en fonction de la progression de l’épidémie. Dans cet arrêté préfectoral, il est interdit de circuler dans les rues de la ville entre 22 heures à 6 heures du matin, selon Oise Hebdo. Tous les commerces devront appliquer cette mesure et fermer leurs portes dès 22 heures.

Les polices nationale et municipale se chargeront de faire respecter ces mesures. Une amende de 38 euros devra être payée en cas de non-respect de ces mesures, cette amende pouvant monter à 135 euros.

* Epoch Times évite le terme « COVID-19 » et utilise plutôt l’expression « virus du PCC » (virus du Parti communiste chinois), du fait de la dissimulation et de la gestion déplorable du Parti communiste chinois qui ont permis au virus de se propager dans toute la Chine, générant ainsi une pandémie à l’échelle mondiale.

RECOMMANDÉ