Coronavirus: YouTube supprime toutes les informations qui ne suivent pas les recommandations de l’OMS

Par Laurent Gey - Epoch Times
23 avril 2020
Mis à jour: 23 avril 2020

Dans une interview sur CNN, la PDG de YouTube, Susan Wojcicki, a déclaré que tout contenu ne suivant pas les recommandations de l’OMS sur le virus du PCC* sera retirée de la plateforme, justifiant que YouTube veut «combattre ce qu’il perçoit comme de la désinformation au sujet de la pandémie de COVID-19».

La PDG de YouTube, Susan Wojcicki, a déclaré à CNN que tout contenu lié au coronavirus allant à l’encontre des recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) sera supprimé de sa plateforme. Dans une interview avec Brian Stelter de CNN, Mme Wojcicki a décrit les mesures prises par YouTube pour lutter contre ce qu’il perçoit comme une désinformation au sujet de la pandémie de Covid-19.

 

« Et nous parlons donc de [l’OMS, ndr] comme d’une source d’informations faisant autorité », a déclaré Mme Wojcicki. « Nous parlons également de supprimer les informations qui posent problème, bien sûr, tout ce qui n’est pas médicalement prouvé. » a t-elle continué, en précisant: « Les gens qui disent, comme, prenez de la vitamine C et cela vous guérira. Ce sont des exemples de choses qui constitueraient une violation de notre politique. Tout ce qui irait à l’encontre des recommandations de l’OMS constituerait une violation de notre politique. La suppression est donc un autre élément très important de notre politique. »

La subversion de la Chine sur l’OMS dans la réponse mondiale à la pandémie

L’OMS fait face à une vague de critiques pour son intervention face à la pandémie du virus du PCC, et une grande partie du problème peut être attribuée à l’influence croissante du régime communiste chinois sur l’organisation. Les critiques soulignent principalement que l’OMS a été trop lente à recommander des restrictions de voyage et certaines autres mesures préventives, et elles ajoutent que l’agence a accepté au pied de la lettre les informations en provenance de la Chine, malgré de nombreux signes avant-coureurs.

Alors que les experts chinois sonnaient des alarmes sur une dissimulation de la situation réelle en Chine, l’OMS a continué à louer la réponse de la Chine à l’épidémie et n’a jamais mis en garde le monde que les données provenant du régime étaient suspectes.

CORONAVIRUS: CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR

L’OMS, une agence des Nations unies, a longtemps été influencée par les préférences politiques de Pékin. Son chef actuel, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, est un ancien membre d’un groupe maoïste en Éthiopie.

Comme l’a déjà documenté Epoch Times, depuis des années, la Chine accroît son pouvoir sur les institutions de l’ONU. L’influence de Pékin est désormais telle qu’elle sape les fonctions de base de l’OMS, comme le fait de fournir des informations précises et en temps voulu sur la situation sanitaire mondiale. Vous pouvez retrouver la chronologie de la gestion de l’épidémie du coronavirus entre le PCC et l’OMS ici.

L’équipe de vérification des informations du Figaro s’est également posé la question si la Chine tirait les ficelles de l’OMS dans une vidéo publiée le 17 avril, appelée: « L’OMS est-elle vendue à la Chine ».

*Epoch Times désigne le nouveau coronavirus, responsable de la maladie du Covid-19, comme le « virus du PCC », car la dissimulation et la mauvaise gestion du Parti Communiste Chinois (PCC) ont permis au virus de se propager dans toute la Chine et de créer une pandémie mondiale.

RECOMMANDÉ