Une minuscule tortue de mer retrouvée morte avec 104 morceaux de plastique dans le corps

Par Venus Upadhayaya
6 octobre 2019 Mis à jour: 7 octobre 2019

Une petite tortue de mer est morte après avoir mangé 104 petits morceaux de plastique. Elle s’est échouée en Floride, rappelant tristement que les océans doivent être « un endroit sans plastique ».

Le Centre Gumbo Limbo Nature a partagé une photo sur Facebook, le 2 octobre, de la tortue avec les 104 morceaux de plastique enlevés de son petit corps.

« Cette semaine, ce n’est pas un mardi de tortue heureuse (happy #TurtleTuesday). C’est la saison des remous à Gumbo Limbo et de minuscules tortues faibles s’échouent le long de la côte et ont besoin de notre aide. Malheureusement, toutes les tortues échouées ne survivent pas », s’attriste le Centre.

Dans tous les cas de tortues qui finissent par mourir, on a trouvé un point commun — du plastique dans leurs intestins.

« Cette tortue, qui tiendrait dans la paume de votre main, avait mangé 104 morceaux de plastique », se désole le Centre.

Chaque année, ce sont plus de huit millions de tonnes de plastique qui sont rejetées dans nos océans, estime Plastic Oceans International, une organisation à but non lucratif basée en Californie, principalement en Afrique et en Chine.

Plus d’une espèce de mammifères marins sur trois a été retrouvée empêtrée dans « les déchets marins ou litière marine » et plus de 90 % de tous les oiseaux de mer ont du plastique dans leur estomac.

« C’est un triste rappel que nous devons tous faire notre part pour garder nos océans sans plastique », a enjoint le Centre Gumbo Limbo Nature sur sa page Facebook.

Sea Turtles, une organisation qui protège les tortues marines en voie de disparition, explique que la mer reçoit l’essentiel de ses déchets des rivières et 80 % d’entre elles proviennent soit des décharges, soit d’autres sources urbaines.

Sea Turtles organise également des activités éducatives, des voyages de bénévolat et des programmes de conservation. Selon l’organisation : « Les tortues marines sont affectées par le plastique à chaque étape de leur vie. Dès leur éclosion, quand elles doivent ramper à travers des plastiques sur leur chemin vers l’océan ; ensuite elles nagent au milieu des plastiques au cours de leur migration ; le confondent avec les méduses (l’un de leurs aliments préférés), et une fois adultes, elles doivent continuer à se faufiler à travers le plastique. »

Une étude du WWF publiée l’année dernière explique pourquoi les tortues marines mangent du plastique.

« Les sacs plastiques ressemblent beaucoup aux méduses, les filets de pêche ressemblent souvent à de savoureuses algues marines. Les tortues marines pensent qu’elles consomment certains de leurs aliments de base alors qu’elles ingèrent des substances nocives dans leur tube digestif », analyse l’étude.

Elle précise que 52 % de toutes les tortues de mer dans le monde ont ingéré des particules de plastique.

Une tortue de mer malade d’Olive Ridley au centre de soins animaliers du parc marin de San Diego, Californie, le 12 janvier 2012. (Mike Aguilera/SeaWorld San Diego/Getty Images)

Les plastiques bloquent le tube digestif des tortues de mer et peuvent même couper ce dernier, provoquant des saignements internes.

« Le destin le plus pénible est probablement lorsque le plastique dans l’estomac de la tortue produit la sensation de satiété. Les tortues négligent alors de chercher d’autres sources de nourriture et finissent par mourir de faim », selon l’étude du WWF.

Les tortues sont de fortes nageuses, mais une fois empêtrées dans des déchets plastique ou des fils de fer, elles sont alourdies, ne peuvent pas nager correctement pour remonter à la surface afin de respirer et finissent par se noyer.

RECOMMANDÉ