Ce Corse de 9 ans s’est laissé pousser les cheveux pour la fabrication de perruques destinées aux enfants malades

Par Nathalie Dieul
25 juin 2020
Mis à jour: 25 juin 2020

À l’âge de 7 ans, Maxime a décidé de se laisser pousser les cheveux pour la bonne cause, jusqu’à ce qu’ils soient assez long pour servir à la fabrication de perruques destinées aux enfants malades. Mission accomplie pour ce jeune Corse, qui vient de passer dans un salon de coiffure faire couper ses longues mèches blondes.

« Tout a démarré sur un coup de tête », explique à Corse Matin la maman du jeune garçon originaire de la région de Bastia. « Un jour, j’ai vu sur les réseaux sociaux une publication d’un garçon qui faisait cette démarche, et du coup il s’est dit qu’il voulait faire pareil. »

Maxime a tenu bon sa résolution pendant deux années, pendant lesquelles il s’est fait traiter de fille et a dû apprendre à expliquer sa démarche. « Plus on lui disait de couper ses cheveux et plus il était motivé », assure sa mère, fière de son geste.

Avant d’aller couper la belle chevelure blonde, la mère de Maxime a pris contact avec le Lycée des Métiers des Arts de la Coiffure à Lyon, préférant traiter directement avec eux, sans intermédiaire.

Pourquoi ce choix ? « Chaque année ils fabriquent, grâce aux dons de cheveux, des perruques sur mesure pour les enfants malades de l’hôpital de Lyon », explique la maman.

Au salon Angel’s Coiffure à Biguglia, c’est Émilie Chrétien qui s’est occupée de la chevelure de Maxime. « Son engagement, à son âge, m’a beaucoup émue », assure celle qui voit plus souvent des jeunes filles ou des femmes plus âgées qui effectuent cette démarche que d’aussi jeunes garçons.

Une fois ses cheveux longs coupés, Maxime « était super content du geste », rapporte sa maman. « Ça a été la concrétisation de deux ans d’effort. »

Quant à la question de savoir si Maxime va s’arrêter là, il a déclaré dès le lendemain qu’il ferait ça « toute sa vie ».

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ