Côte d’Or : l’abbaye de Cîteaux n’arrive pas à écouler les fromages qui se sont accumulés pendant le confinement

Par Nathalie Dieul
23 juin 2020
Mis à jour: 23 juin 2020

Les moines de l’abbaye de Cîteaux, situés au sud de Dijon en Bourgogne-Franche-Comté, fabriquent un fromage dont la réputation n’est plus à faire. Pendant le confinement, les vaches ont continué à produire du lait, les moines l’ont transformé, mais faute d’acheteurs, 13 000 fromages se sont accumulés.

Sans les marchés, les restaurants ni leur propre magasin, les cisterciens-trappistes n’ont pas pu vendre leur production de fromage, rapporte France Bleu.

« J’ai essayé de trouver un grossiste qui  puisse nous vendre à prix de gros, 300 pinces à linge pour mettre au pis de nos vaches, mais je n’en ai pas trouvé, et elles ont continué à produire du lait et tout ce lait est transformé en fromage ! » se désole le frère Jean-Claude, chargé de la vente et de l’expédition des fromages de l’abbaye.

Actuellement, la vente a repris grâce au déconfinement, ce qui est « un tout petit début », estime le frère Jean-Claude.

« D’abord, il y a très peu de monde en ce moment qui vient dans le magasin. Ensuite, les restaurants commencent à rouvrir, mais c’est très doucement, même chose pour les marchés, donc les grossistes achètent très peu », explique-t-il.

Les moines ont aussi contacté des moyennes surfaces dans leur secteur, et ces dernières leur ont pris quelques fromages. « Cela nous a permis de ne pas être complètement coincés », se réjouit le frère.

Malgré ces quelques bonnes nouvelles, la fromagerie de l’abbaye fondée en 1098 est « pleine à craquer ». En effet, les moines ont sur les bras 7 000 fromages déclassés – trop salés – en plus de 6 000 fromages qu’ils ont congelés, soit un total de 13 000 délicieux fromages fermiers.

« Pendant ce tempsl-à, nos vaches produisent du lait tant qu’elles peuvent », ajoute le frère Jean-Claude, ce qui fait que la production de fromages est plus élevée que le nombre de fromages vendus.

La production de la communauté religieuse n’est pas vendue sur Internet. Si vous désirez en acheter, rendez-vous à la boutique sur place, ou bien dans un magasin qui les vend.

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ