Côte-d’Or : un petit sanglier adopté par des vaches

Par Epoch Times
10 octobre 2020
Mis à jour: 10 octobre 2020

Certaines cohabitations sont parfois surprenantes, mais pas exceptionnelles chez les animaux. C’est le cas de ce troupeau de vaches situé dans le petit village de Lignerolles, à quelques centaines de kilomètres d’Auxerre. Elles ont accepté la compagnie d’un jeune sanglier dans leur champ.

Jojo, c’est le surnom qui lui a même été attribué, est arrivé depuis début août et semble se plaire au milieu d’un troupeau de Charolaises. Le champ, situé en bord de route, est devenu l’attraction de la région, et nombreux sont ceux qui viennent observer cette cohabitation pour le moins inhabituelle.

« Elle suit les vaches partout : quand elles vont à l’eau, elle y va aussi, ensuite elle les suit dans le champ… c’est mignon », relate Pascal Gaudin à Francetvinfos. Avec sa fille de 13 ans, cet habitant d’une commune voisine a plaisir à s’arrêter régulièrement devant le champ pour observer le jeune animal.

Ce phénomène de cohabitation n’est cependant pas inédit, puisque des sangliers trouvant refuge auprès des vaches ont ainsi été observés en Allemagne en 2015 et 2016, dans le Doubs en 2017 ou encore en Mayenne, près de Fougères en 2019…

Selon Bruno Diolo, inspecteur de l’environnement à l’Office français de la biodiversité en Côte-d’Or, Jojo, le sanglier, est âgé de seulement 6 mois.

« Ça peut être un jeune dont les deux parents ont été tués. Mais on peut se douter qu’il a été élevé par des particuliers puis abandonné. Ou alors il s’est enfui. Dans tous les cas, ça ne relève pas d’un comportement normal. »

Outre ce comportement anormal, l’inspecteur craint aussi le risque de transmission de la tuberculose bovine.

FOCUS SUR LA CHINE – Arrestation de la mère de la virologue Yan Limeng en Chine

Le saviez-vous ? 

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et tradition.

RECOMMANDÉ