Côtes-d’Armor : un chien sauve son maître d’un incendie mais périt dans les flammes

Par Emmanuelle Bourdy
13 janvier 2020
Mis à jour: 13 janvier 2020

Dans la nuit de samedi à dimanche, aux environs de minuit, un incendie a détruit deux maisons dans le bourg de La Prénessaye (Côtes-d’Armor), près de Loudéac. C’est le chien du propriétaire qui avait alerté son maître par ses aboiements. Malheureusement, le chien a péri dans les flammes.

L’alerte a été donnée aux sapeurs-pompiers à 23h44 par un commerçant du bourg, qui avait senti une odeur inquiétante. Voulant vérifier d’où cela provenait, il a constaté qu’un feu s’était déclaré dans une longère comportant trois habitations située rue des Marnotiers, ainsi que le relate Le Télégramme.

Le propriétaire, âgé de 72 ans et unique occupant des lieux, avait déjà quitté la maison lorsque les sapeurs-pompiers sont arrivés. Il explique très ému : «C’est mon chien qui m’a réveillé». Le maire du centre bourg de la Prénessaye, Daniel Thomas, précise à France 3 que le chien avait «émis un son très inhabituel», réveillant ainsi son maître qui dormait. Si le jeune chien, âgé seulement de 16 mois, n’a pas pu être sauvé, le septuagénaire, lui, n’a pas été blessé.

«Le propriétaire est très choqué. Il voulait retourner chercher son chien dans la maison, mais on a dû l’en empêcher», a également expliqué Daniel Thomas à France 3.

Deux des maisons de cette grande longère ont été ravagées par les flammes. La troisième maison a été également dégradée. Le corps du chien a été retrouvé dans les décombres.

L’incendie, impressionnant, a mobilisé de nombreux moyens. En effet, l’intervention des sapeurs-pompiers de Plémet, Loudéac, Merdrignac ainsi que de plusieurs autres centres d’incendie et de secours a été nécessaire. Les secours étaient à nouveau présents vers 7h30 ce dimanche matin. Des fumées s’échappaient encore des lieux sinistrés en milieu de matinée. Le maire a également été présent auprès des secours durant une bonne partie de la nuit. Le feu est désormais circonscrit.

Daniel Thomas a déclaré qu’«une proposition de relogement allait être faite au propriétaire de la maison.»

 

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ