Le coup de cœur du journaliste : Spa Ovarium Bains flottants, méditation et science-fiction

15 mars 2016 Mis à jour: 18 mars 2016

Bernard Meloche, propriétaire de l’Ovarium, ne croit pas en l’alternance « chaud-froid » régulièrement proposée dans les spas. Il est plutôt de l’école des « bains flottants ». Ce qui le rend particulièrement intéressant comme maître d’œuvre de « santé globale et de bien-être intérieur », c’est son parcours passant par la méditation jusqu’à la science-fiction ! Entretien avec celui qui vit son rêve de partager des outils modernes permettant de plonger aux tréfonds de soi-même.

Méditation et science-fiction
« 
Quand tu médites, tu es en cohérence cardiaque, respiration, cerveau et cœur unis. Juste par une pratique de respiration, tu peux y arriver. Dans l’histoire de l’Ovarium, c’est la profondeur qu’on recherche », précise Bernard.

« Dès l’âge de 16 ans, j’avais exploré l’univers de la méditation. J’avais connu Maharishi Mahesh Yogi à l’Expo 67. Ça a donné un grand coup d’envoi en faveur de la méditation à travers la planète. Il a fait connaître la méditation transcendantale à travers le monde grâce au groupe de musique des Beatles. Il m’avait beaucoup inspiré. Ça a pris plusieurs années, jusqu’en 1970, avant que quelqu’un de Toronto vienne enseigner ce type de méditation à Montréal», relate le propriétaire de l’Ovarium.

LIRE AUSSI :

« Après avoir médité quelques années, je me suis rendu compte que la méditation n’était pas faite pour tout le monde et n’est pas à la portée de tous. Après beaucoup d’efforts et de découragement, j’ai quand même pu sentir ses effets. Il faut faire beaucoup de méditation pour arriver à avoir une maîtrise. J’avais compris que la méditation, ça connecte. Quand tu es enraciné en toi, tu as une meilleure perception de ce qu’il y a autour de toi, puis les actions que tu poses en bénéficient. Concentration, perte de notion du temps, réactions plus ressenties : on accepte plus l’autre », explique Bernard Meloche.

« J’ai vu tellement de gens qui méditent, de toutes les sphères de méditations, de toutes les nationalités, la plupart de ces gens reconnaissaient le pouvoir du bain flottant. »

Bernard Meloche

Féru de science-fiction, de l’auteur Alvin Toffler et de son livre culte Le Choc du futur (1970), il avait saisi que le futur apporterait bien des changements, et ce, plus rapidement que ceux survenus dans le passé. En 1972, M. Meloche était déjà conscient que des changements se produisaient et exponentiellement survenaient plus promptement. La méditation n’était qu’une manière de « surfer la vague de la vie moderne » qui commençait son ascension vers des hauteurs vertigineuses. Il était convaincu qu’il devait y avoir quelque chose de plus moderne que la méditation classique pour y arriver.

Bains flottants
« 
En 1980, j’entends parler des bains flottants en Californie. Ça a pris deux ans avant d’en trouver un. Je suis allé l’essayer à Westmount, dans un salon de bronzage. Malheureusement, la qualité du rapport avec le client était très secondaire. C’était la mode en Californie, mais c’était pour la vente. J’étais très très déçu. J’ai quand même pris un deuxième rendez-vous pour la semaine suivante. À ma deuxième séance, je me suis dit, ça m’en prend un chez moi, ça marche, c’est efficace ! Tu sens l’effet de la méditation et tu n’as rien à faire », fait comprendre Bernard Meloche.

Bernard Meloche, propriétaire du spa Ovarium (Spa Ovarium)
Bernard Meloche, propriétaire du spa Ovarium (Spa Ovarium)

Le propriétaire de l’Ovarium était destiné à être un précurseur du bain flottant. « Il y a eu une hausse de popularité dans les années 1980, mais avec la venue du SIDA, du SRAS, plusieurs peurs ont pris le dessus et on fait chuter le marché. Ça a repris dans l’ouest des États-Unis, il y a quelques années. Le bain flottant connaît à nouveau un essor extraordinaire à travers le monde. On ouvre des lieux du genre toutes les semaines », décrit-il.

« Par la suite, j’ai vu tellement de gens qui méditent, de toutes les sphères de méditations, de toutes les nationalités, la plupart de ces gens reconnaissaient le pouvoir du bain flottant. Une flotte peut équivaloir à une retraite de méditation. Le bain flottant est une voie en soi. Ton esprit est dans le vide. La flotte pure t’amène dans un infini. Pas besoin de substance supplémentaire. Tu ne sais pas ce qui peut arriver dans une flotte. Ça peut te libérer de choses du passé ou t’amener à atteindre une expérience de conscience que tu n’as jamais eue », avance le propriétaire-recherchiste de l’Ovarium.

Hyperhygiénique
« 
Avant chaque utilisation du bain flottant, il y a l’équivalent de trois heures de filtration comme dans une piscine. J’ai développé une technique sanitaire, une “bombe chimique”, avec le moins de “chimiques” possibles, que l’on utilise entre chaque utilisateur. Ça prend une purification absolue. Nos résultats sont crédités par laboratoire. Zéro bactérie. Dans les piscines et les spas réguliers, il y a une tolérance acceptable. Nous, c’est zéro. On s’en va vers une formule sans chimique », assure Bernard. Rajoutez à cela 2000 tasses de sel d’Epsom pour 2000 tasses d’eau purifiée à osmose inversée par bain pour une expérience complète et très sanitaire, en plus d’une certification d’excellence Spa Relais santé®.

« Quand tu es enraciné en toi, tu as une meilleure perception de ce qu’il y a autour de toi, puis les actions que tu poses en bénéficient. »

Bernard Meloche

On aime pour
– les bains flottants et les nombreux autres services tels le Pulsar (technologie permettant une relaxation profonde par une atmosphère sonore et lumineuse
), le NeuroSpa (détente musicale et vibratoire), etc. ;
– l’accessibilité et les bienfaits pour les femmes enceintes ;
– la musique rematricée
entièrement par l’Ovarium ;
– les techniques sanitaires irr
éprochables et uniques ;
– les outils de flottaison et autres inventions signées Ovarium ;
– les aires d
’attente avec diverses technologies originales et apaisantes ;
– la recherche-innovation continue par le passionn
é Bernard Meloche, propriétaire de l’Ovarium.

Combien cela coûte ?
Séances à la carte : Bains-flottant 70 $, Pulsar 30 $, Neurospa 45 $, Massage : 84 $. Tarifs spéciaux disponibles en forfaits combinant plusieurs services ou en abonnements.

S’y rendre
Spa Ovarium
400, rue Beaubien Est
Montréal H2S 1S3
Tél. : 514 271-7515
Station métro : Beaubien

RECOMMANDÉ