Coup de gueule: Gérard Lanvin dénonce « une époque minable » dans une interview sur TF1

Par Sarita Modmesaïb
21 avril 2021
Mis à jour: 21 avril 2021

L’acteur Gérard Lanvin se lance dans la chanson pour un album critique sur la société actuelle française, qu’il dénonce aussi lors d’une interview sur TF1.

Gérard Lanvin, un nom bien connu qui fait aussitôt penser à l’acteur « beau gosse », même à 70 ans, mais aussi à la « grande gueule », quand il le faut.

L’acteur a décidé ainsi d’exprimer à travers la chanson ce qu’il pense de la société actuelle.

Dans un album intitulé Ici-bas, dont la sortie est prévue le 21 mai, il n’épargne personne, manifestant même son avis, avec aussi une bonne dose d’humour, sur les dirigeants des plus hautes sphères de l’État, comme on peut le comprendre dans le morceau « Entre le dire et le faire »…

Invité de l’émission « Sept à Huit » de TF1 ce dimanche 18 avril, l’acteur s’est défini comme « un citoyen angoissé » pour l’avenir de cette société, pensant à sa petite-fille et même à ses enfants, « qui sont déjà des hommes », précise-t-il.

« C’est très difficile d’imaginer un monde heureux dans les années qui vont venir, c’est très difficile », s’est désolé l’acteur.

« L’époque, elle est déconcertante, elle est affligeante… » dénonce ainsi Gérard Lanvin, mettant l’accent sur les modes de communication numériques, et notamment les réseaux sociaux.

« Rien ne fonctionne »

« La technologie a pourri le monde pour moi. L’époque est devenue une époque minable, où les sans-couilles parlent derrière leurs écrans. C’est de la dénonciation, de la délation… C’est une époque minable », s’est-il insurgé.

Selon lui, la crise du Covid a révélé que « rien ne fonctionne », notamment dans certains corps de métier essentiels au maintien d’une forme de cohésion dans la société.

« Les hôpitaux, en passant par les flics et les pompiers, manquent de tout. Tous les mecs sont dans des difficultés notoires alors qu’ils ont des exercices à faire pour nous tous et qui sont l’essentiel ! » lance-t-il.

Et après une courte hésitation, celui qui incarne un gendarme à la retraite dans le récent film Papy sitter rend hommage à la profession de policiers.

« Pour moi, les flics sont des gens importants et essentiels », déclare-t-il.

Prenant l’exemple des financements insuffisants dans les hôpitaux, l’homme fait le lien avec les impôts.

« Ça fait 30 ans que j’entends les infirmières se plaindre. Ce n’est pas d’aujourd’hui. Mais, où va tout l’argent qu’on nous demande de donner ? Tous ces impôts qu’on paye ? Tout… Merde. On s’en aperçoit aujourd’hui ! Avec ce problème de Covid, tout a été révélé. C’est une honte », tempête-t-il.

Sans aucun doute, l’album à paraître en dira plus sur le « coup de gueule » de l’acteur.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ