Covid-19: 3000 nouveaux cas mais hospitalisation stable et mortalité en baisse

Par Epoch Times avec AFP
16 août 2020
Mis à jour: 18 août 2020

La France a encore enregistré plus de 3.000 nouveaux cas de Covid-19 en 24h, comme la veille, selon les chiffres de Santé Publique France mis en ligne dimanche soir.  Le nombre de patients en réanimation reste stable par rapport à la veille (376) et Santé Publique France ne recense qu’un seul décès supplémentaire en 24h, à l’hôpital. 

Le décompte – 3.015 nouveaux cas sur la dernière journée écoulée – est moins élevé que celui rapporté samedi par Santé Publique France (3.310). Si le nombre de cas augmente, la dangerosité du virus est de plus en plus basse selon le dernier point épidémiologique du 13 août 2020 de l’agence Santé Publique France.

Le taux d’hospitalisation stable, la mortalité stable ou en baisse

Dans son dernier bulletin hebdomadaire, la Direction générale de la Santé (DGS) avait signalé que les indicateurs continuaient « de se dégrader » et que la transmission du virus « s’accentu(ait) », « plus particulièrement » chez les jeunes – même si le taux de mortalité est stable ou en baisse.

En lisant le dernier bulletin de l’agence Santé Publique France, on peut voir que le nombre de cas de Covid recensé est à la hausse – ainsi que le nombre d’hospitalisations chez les jeunes, mais par contre le taux de mortalité est toujours stable voir à la baisse (0,10 sur 100.000 en semaine 32 (contre 0,12 en semaine 31)) dont 92% ont plus de 65 ans, 66 % avec de la comorbidité et un âge médian de décès de 84 ans.

Le masque devient de plus en plus obligatoire

De plus en plus de villes imposent désormais le port du masque dans certaines zones en extérieur. Et la question du masque dans les lieux clos collectifs devient récurrente.

Le gouvernement veut ainsi modifier, « d’ici à la fin août », les règles sanitaires pour endiguer le coronavirus en entreprise, notamment via le « port obligatoire du masque » dans certaines situations, indique la ministre du Travail, Elisabeth Borne, dans un entretien au Journal du dimanche.

Par ailleurs, les Français se montrent bien plus inquiets du risque sanitaire lié au coronavirus (53%) que du risque économique engendré par la propagation de la maladie (29%), selon un sondage Ifop pour le JDD.

RECOMMANDÉ