Jérôme Salomon : Paris classé zone de « circulation active » du coronavirus alors que le taux de mortalité est stable ou à la baisse

Par Epoch Times avec AFP
14 août 2020
Mis à jour: 14 août 2020

« Les indicateurs sont mauvais, les signaux sont préoccupants et la situation se dégrade. Mais il n’y a pas de fatalité. Le sort de l’épidémie (de Covid-19) est entre nos mains », a assuré vendredi sur France Inter, Jérôme Salomon, directeur général de la Santé. Mais si le nombre de cas augmente, la dangerosité du virus est de plus en plus basse selon le dernier point épidémiologique du 13 août 2020 de l’agence Santé Publique France.

Dans son bulletin hebdomadaire diffusé jeudi soir, la Direction générale de la Santé (DGS) avait signalé que les indicateurs continuaient « de se dégrader » et que transmission du virus « s’accentu(ait) », « plus particulièrement » chez les jeunes.

En vérifiant sur le dernier bulletin de l’agence Santé Publique France, on peut voir que le nombre de cas de Covid recensé est à la hausse – ainsi que le nombre d’hospitalisations chez les jeunes, mais par contre le taux de mortalité est toujours stable voir à la baisse (0,10 sur 100.000 en semaine 32 (contre 0,12 en semaine 31)) dont 92% ont plus de 65 ans, 66 % avec de la comorbidité et un âge médian de décès de 84 ans.

Paris et Marseille « particulièrement à risque »

Les villes de Paris et Marseille restent « particulièrement à risque » et « une vingtaine de départements sont au-dessus d’un certain seuil de vigilance », a dit M. Salomon.

A ce sujet, Paris et le département des Bouches-du-Rhône ont été classés zones de « circulation active » du coronavirus, ce qui permet à leurs préfets de prendre des mesures supplémentaires pour lutter contre l’épidémie de Covid-19, en concertation avec les élus, par un décret publié vendredi au Journal officiel.

Des nouvelles mesures de restrictions

Le ministre de la Santé Olivier Véran avait annoncé mercredi au 20H00 de France 2 que le « basculement » de Paris et Marseille dans cette catégorie s’effectuerait « dans les prochaines heures ou les prochains jours », expliquant qu’il permettrait, à titre d’exemple, de « moduler » les horaires d’ouverture de certains lieux.

Ce décret, qui modifie et complète les textes régissant les mesures de lutte contre le Covid-19, mises en place depuis la sortie du confinement, entérine également la prolongation de l’interdiction des événements de plus de 5 000 personnes, annoncée mardi par le premier ministre Jean Castex. Jusqu’ici, l’interdiction devait s’achever le 31 août. Le chef du gouvernement a indiqué qu’elle serait prolongée « jusqu’au 30 octobre », une date qui n’est pas précisée dans le décret publié vendredi.

Epoch Times qualifie le nouveau coronavirus, à l’origine de la maladie Covid-19, de « virus du PCC » parce que la dissimulation et la mauvaise gestion du Parti communiste chinois ont permis au virus de se propager dans toute la Chine et de créer une pandémie mondiale.

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ