Covid-19 : l’OMS opposée la vaccination obligatoire

Par Epoch Times avec AFP
7 décembre 2020
Mis à jour: 8 décembre 2020

Le 7 décembre, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a indiqué que la vaccination contre le coronavirus ne devait pas être rendue obligatoire, sauf dans des circonstances professionnelles spécifiques.

L’arrivé des vaccins est « une bonne nouvelle », a souligné Michael Ryan, directeur des questions d’urgence sanitaire à l’OMS, en conférence de presse, en soulignant qu’il faut mieux expliquer les « avantages » des vaccins plutôt que de rendre obligatoire la vaccination.

« Je ne pense pas que l’obligation soit la voie à suivre », a renchéri Kate O’Brien, directrice du département immunisation et vaccins à l’OMS, en indiquant que l’expérience a montré que lorsque des pays ont voulu rendre obligatoires certains vaccins, cela n’a pas eu les effets escomptés.

« Je ne pense pas que nous envisagions que des pays rendent obligatoire la vaccination » contre le Covid-19, a-t-elle insisté. Mais « il peut y avoir certaines situations dans des pays dans lesquels il y a des circonstances professionnelles pour lesquelles il serait nécessaire ou fortement recommandé de se faire vacciner », a-t-elle ajouté, en citant « certains emplois professionnels dans les hôpitaux ».

Le Covid-19 s’est déclaré à Wuhan, en Chine, vers le mois de novembre 2019. Il s’est répandu dans le monde entier à cause du Parti communiste chinois (PCC) qui a tout fait pour le dissimuler.

« Des vaccins dans les semaines et les mois à venir »

De son côté, le chef de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a appelé les pays qui prévoient « de déployer les vaccins dans les semaines et les mois à venir » à « vacciner en priorité ceux qui en ont le plus besoin » car le nombre de vaccins sera limité dans un premier temps.

L’OMS recommande ainsi de vacciner d’abord les travailleurs de la santé à haut risque d’infection, et les personnes les plus exposées à des maladies graves ou à la mort en raison de leur âge. À mesure que le nombre de doses disponibles augmentera, l’OMS recommande de vacciner également les personnes « présentant un risque plus élevé de maladie grave en raison de leurs antécédants médicaux et les groupes marginalisés à risque plus élevé », a détaillé le directeur général de l’OMS.

Pour éviter que les pays les plus riches n’achètent toutes les doses de vaccins qui dans les premiers mois ne seront disponibles qu’en quantités limitées, l’OMS a mis en place un mécanisme appelé ACT-Accelerator qui doit permettre de distribuer équitablement les vaccins et autres traitements éventuels.

Mais pour cela il faut 4,3 milliards de dollars immédiatement, selon l’OMS, qui déplore le manque de fonds reçus. « À l’heure actuelle, il y a un trop grand écart entre le discours et la réalité… afin de permettre à l’accélérateur de la loi de produire des résultats », a indiqué M. Tedros.

FOCUS SUR LA CHINE – La politique de Biden avec la Chine


Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ